Tuerie de Charleston: un procès en juillet 2016

L'accusé est resté assis en silence durant les... (PHOTO RANDALL HILL, REUTERS)

Agrandir

L'accusé est resté assis en silence durant les 25 minutes de l'audience.

PHOTO RANDALL HILL, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
CHARLESTON, Caroline du Sud

Le jeune homme accusé d'avoir tué neuf paroissiens noirs dans une église de la Caroline du Sud le mois dernier subira son procès à partir de juillet 2016.

Lors d'une audience jeudi matin à Charleston, le juge J.C. Nicholson a annoncé que le procès de Dylann Roof commencerait le 11 juillet 2016. L'accusé est resté assis en silence durant les 25 minutes de l'audience.

Le procureur Ashley Pennington a indiqué qu'il n'exigerait pas de caution pour l'accusé.

Le juge a déclaré qu'il aurait de toute façon refusé une demande de libération sous caution, estimant que Dylann Roof risquait de s'enfuir. Il a rappelé que le suspect avait été arrêté en Caroline du Nord au lendemain de la tuerie.

L'audience visait également à déterminer si certains documents relatifs à ce dossier seront divulgués aux médias.

Plusieurs médias, dont l'agence Associated Press, contestent une ordonnance de non-publication décrétée la semaine dernière, qui interdit aux avocats de discuter du dossier avec les médias, ainsi que la publication des appels faits au 911, des déclarations des témoins et des rapports du coroner.

Le juge Nicholson a annoncé que les documents ne seraient pas rendus publics avant le 22 juillet afin de donner la possibilité aux procureurs, aux avocats de la défense et aux proches des victimes de s'opposer à leur publication.

Lors d'une audience jeudi matin à Charleston, le juge J.C. Nicholson a annoncé que le procès de Dylann Roof commencerait le 11 juillet 2016. L'accusé est resté assis en silence durant les 25 minutes de l'audience.

Le procureur Ashley Pennington a indiqué qu'il n'exigerait pas de caution pour l'accusé.

Le juge a déclaré qu'il aurait de toute façon refusé une demande de libération sous caution, estimant que Dylann Roof risquait de s'enfuir. Il a rappelé que le suspect avait été arrêté en Caroline du Nord au lendemain de la tuerie.

L'audience visait également à déterminer si certains documents relatifs à ce dossier seront divulgués aux médias.

Plusieurs médias, dont l'agence Associated Press, contestent une ordonnance de non-publication décrétée la semaine dernière, qui interdit aux avocats de discuter du dossier avec les médias, ainsi que la publication des appels faits au 911, des déclarations des témoins et des rapports du coroner.

Le juge Nicholson a annoncé que les documents ne seraient pas rendus publics avant le 22 juillet afin de donner la possibilité aux procureurs, aux avocats de la défense et aux proches des victimes de s'opposer à leur publication.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer