New York va verser 5,9 millions à la famille d'Eric Garner

Le médecin légiste avait conclu que la mort... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le médecin légiste avait conclu que la mort d'Eric Garner était un «homicide».

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
New York

La ville de New York a annoncé lundi avoir conclu un accord amiable de 5,9 millions de dollars avec la famille d'un Afro-Américain mort à l'été 2014 lors d'une interpellation musclée par la police.

Eric Garner, 43 ans, soupçonné de vente illégale de cigarettes, avait été plaqué au sol par plusieurs policiers blancs le 17 juillet 2014 à Staten Island à New York, après avoir tenté de résister.

Dans une vidéo amateur, on voit l'un d'eux lui serrer le cou, une pratique illégale à New York. Obèse et asthmatique, Garner se plaint à plusieurs reprises de ne pas pouvoir respirer avant de perdre connaissance. Il avait été déclaré mort d'un malaise cardiaque à l'hôpital.

Le contrôleur général des finances de New York, Scott Stringer, a annoncé lundi l'accord conclu avec la famille du père de six enfants.

Ses proches avaient lancé des poursuites en octobre dernier, réclamant 75 millions de dollars, pour «négligence, imprudence et manque de soin». Ils visaient nommément huit policiers ainsi que la ville de New York et la police de la ville.

Le médecin légiste avait conclu que sa mort était un «homicide».

La décision début décembre d'un grand jury de ne pas inculper le policier blanc ayant utilisé la technique interdite a déclenché une vague de manifestations parfois violentes, dans un contexte de vives tensions après plusieurs affaires de brutalités policières envers des Noirs aux États-Unis, depuis l'été 2014.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer