John McCain reçoit le no. 1 du PC vietnamien

«Ça c'était Truc Bach, dans le West Lake»,... (PHOTO AFP)

Agrandir

«Ça c'était Truc Bach, dans le West Lake», a dit John McCain en montrant au puissant chef vietnamien des photos datées du 26 octobre 1967.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael Mathes
Agence France-Presse
Washington

Quarante-sept ans après sa capture pendant la guerre du Vietnam, le sénateur américain John McCain a partagé mercredi les souvenirs de ses années d'emprisonnement avec un improbable visiteur: le numéro un du Parti communiste vietnamien, en visite à Washington.

Nguyen Phu Trong, premier secrétaire général du Parti communiste vietnamien à effectuer une visite à Washington, a été reçu par le président Barack Obama à la Maison-Blanche mardi. Mercredi il s'est rendu moins cérémonieusement au Congrès pour y rencontrer l'ancien pilote John McCain qui, plus que tout autre élu, fut l'un des artisans du rapprochement entre les deux anciens ennemis.

«Ça c'était Truc Bach, dans le West Lake», raconte John McCain, 78 ans, en montrant au puissant chef vietnamien des photos datées du 26 octobre 1967, quand une foule tira John McCain, blessé, des eaux d'un lac d'Hanoï, après que son avion a été abattu.

D'un hochement de tête, Nguyen Phu Trong a montré qu'il connaissait bien l'endroit, où trône aujourd'hui une statue du sénateur.

«Et voici la signature de la paix sur le (navire) Missouri, dans la guerre contre les Japonais. Mon grand-père est devant», se souvient encore le sénateur, petit-fils et fils d'amiraux.

John McCain fut torturé pendant sa détention, des sévices dont il garde la trace dans son bras. Mais il prône depuis des années le pragmatisme en soulignant que l'influence croissante de la Chine dans la région rendait indispensable le renforcement des liens entre États-Unis et Vietnam.

«Il n'y a aucun doute que le comportement des Chinois a accéléré le processus de coopération et d'amélioration de notre relation», explique John McCain à l'AFP.

Le chef du PC vietnamien a rencontré d'autres parlementaires, dont le sénateur démocrate Patrick Leahy et des élus de la Chambre des représentants, mais sa visite n'a pas plu à tout le monde.

Mercredi après-midi, les chefs de file du Congrès organisaient une cérémonie commémorant le 50e anniversaire de la guerre du Vietnam; ni le président républicain de la Chambre, ni le chef de la majorité républicaine du Sénat n'ont rencontré Nguyen Phu Trong.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer