Macy's coupe à son tour tout lien avec Donald Trump

Lors de l'annonce de sa candidature à la... (Photo Reuters)

Agrandir

Lors de l'annonce de sa candidature à la présidence américaine, le 16 juin, le magnat de l'immobilier avait taxé les immigrés mexicains de trafiquants de drogue, de criminels et de «violeurs». On le voit ici lors d'un événement au New Hampshire, le 30 juin.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse

La chaîne américaine de magasins Macy's a rompu à son tour mercredi ses liens commerciaux avec le milliardaire et candidat à la Maison-Blanche Donald Trump, à la suite de ses propos controversés sur les Mexicains.

Macy's va retirer progressivement de ses boutiques les collections hommes (costumes, cravates...) de la marque du bouillant homme d'affaires qu'elle vendait depuis 2004, précise-t-elle dans un communiqué. Mercredi, les quelque 88 articles proposés par la marque Donald Trump étaient en solde chez Macy's.

«Macy's est une entreprise qui milite pour la diversité et l'inclusion. Nous n'avons pas de tolérance pour la discrimination, quelle que soit sa forme», écrit dans un communiqué le groupe, se disant «déçu» et «bouleversé» par les récentes remarques de M. Trump sur les immigrés mexicains.

Lors de l'annonce de sa candidature à la présidence américaine, le 16 juin, le magnat de l'immobilier avait taxé les immigrés mexicains de trafiquants de drogue, de criminels et de «violeurs».

«Quand le Mexique nous envoie ses gens, ils n'envoient pas les meilleurs éléments. Ils envoient ceux qui posent problème. Ils apportent avec eux la drogue. Ils apportent le crime. Ce sont des violeurs», avait-il fustigé, dans des remarques que Mexico a aussitôt qualifiées d'«absurdes».

Malgré le tollé, M. Trump, 69 ans, a persisté. Dans un entretien le week-end dernier à CNN, il a dit qu'il serait «très sévère» avec le Mexique, «à moins que (les Mexicains) contribuent ou (leur) donnent l'argent pour construire un mur» à la frontière entre les deux pays.

«Nous ne pensons pas que cette description peu flatteuse soit le portrait exact de beaucoup de Mexicains, d'Americano-Mexicains et de Latinos qui ont contribué énormément au succès de notre pays», fustige encore Macy's mercredi.

La chaîne de magasins était sous pression après que d'autres groupes travaillant avec Donald Trump ont coupé leurs liens avec le magnat. C'est le cas de la chaîne de télévision NBC et du réseau de chaînes hispaniques Univision, qui a rompu les relations commerciales avec l'organisation Miss Univers du milliardaire.

M. Trump a qualifié ces décisions de «politiquement correctes» et promis de poursuivre en justice ses anciens partenaires.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer