Un sympathisant de l'EI arrêté près de New York

C'est la cinquième arrestation de sympathisants présumés de... (PHOTO AP)

Agrandir

C'est la cinquième arrestation de sympathisants présumés de l'EI à New York ou ses environs depuis le début du mois.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
NEW YORK

Un Américain de 23 ans a été arrêté lundi à son domicile près de New York et accusé de complot visant à soutenir le groupe djihadiste État islamique (EI), ont annoncé les autorités judiciaires du New Jersey.

C'est la cinquième arrestation de sympathisants présumés de l'EI à New York ou ses environs depuis le début du mois.

Alaa Saadeh, de West New York (New Jersey), dont le frère de 20 ans était parti en mai rejoindre le groupe djihadiste en Syrie, selon les autorités, est accusé d'avoir voulu également rejoindre l'EI. Il avait confié à un informateur qu'il soutenait l'EI, trouvait ses décapitations et massacres justifiés, et avait l'intention de partir «à un moment donné».

Le billet d'avion de son frère, simplement identifié comme «CC-1», avait été payé avec la carte de crédit d'Alaa Saadeh. Il avait accompagné son cadet le 5 mai à l'aéroport J.F. Kennedy, d'où CC-1 était parti pour Amman, avec l'intention de rejoindre l'EI via la Turquie, selon les enquêteurs américains. CC-1 a été arrêté à son arrivée à Amman, selon un communiqué du procureur fédéral du New Jersey.

Alaa Saadeh a été accusé de complot visant à apporter un soutien à l'EI et de subornation de témoin. Chaque chef d'accusation est passible de 20 ans de prison.

C'est une personne connaissant les frères depuis 2002, et qui les hébergeait depuis février, qui avait alerté les autorités, s'inquiétant de leur radicalisation, selon la plainte contre Alaa Saadeh.

Celui-ci essayait notamment de cacher ses communications téléphoniques, avait acheté son propre ordinateur, pour ne plus utiliser l'ordinateur de cette personne, et les deux frères s'étaient mis à parler en arabe, langue qu'elle ne comprenait pas, précise la plainte.

Les parents des deux frères avaient été expulsés des États-Unis il y a plusieurs années, après une condamnation, précise aussi la plainte. Leur père vit désormais à Oman, leur mère en Jordanie.

Deux autres complices présumés des frères, Samuel Rahamin Topaz, 21 ans, et Munther Omar Saleh, 20 ans, avaient été arrêtés, respectivement les 17 et 13 juin. Le premier aurait voulu rejoindre l'EI et le second aurait recherché sur internet comment fabriquer une bombe et cherché des cibles touristiques potentielles à New York.

Les deux autres sympathisants de l'EI arrêtés depuis le début du mois sont un Américain de 21 ans, Fareed Mumuni, arrêté après avoir tenté de poignarder un agent du FBI qui perquisitionnait chez lui à Staten Island, et un autre, non identifié, arrêté en même temps que M. Saleh.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer