Polémique sur les courriels de Clinton: 15 courriels manquants

Devant la polémique sur ses courriels, Mme Clinton... (Photo Mathew Sumner, archives AP)

Agrandir

Devant la polémique sur ses courriels, Mme Clinton les avait remis au département d'État, imprimés sur 55 000 pages empilées dans une dizaine de cartons.

Photo Mathew Sumner, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le département d'État a indiqué jeudi soir n'avoir aucune trace de 15 courriels de son ancienne patronne Hillary Clinton, candidate à la Maison-Blanche, parmi 30 000 courriers électroniques professionnels, dont une partie concerne un attentat anti-américain en Libye en 2012.

Les courriels de Mme Clinton, qui pilota la diplomatie américaine de 2009 à 2013, alimentent une double polémique ciblant la possible future première femme présidente des États-Unis: ces correspondances ont été envoyées ou reçues sur une messagerie et un serveur privés et non sur un compte gouvernemental, comme c'est la règle.

En outre, une partie de ces courriels traitent de la Libye en 2011 et 2012 et de l'attentat islamiste contre le consulat américain de Benghazi le 11 septembre 2012 qui avait coûté la vie à l'ambassadeur Christopher Stevens et à trois autres agents américains. L'administration démocrate et Mme Clinton sont accusées par des républicains au Congrès de chercher à dissimuler une partie des faits sur cette attaque.

Une commission parlementaire enquête sur l'«affaire» Benghazi.

Elle a entre les mains des milliers de courriels remis par un ami du couple Clinton, Sidney Blumenthal, qui servait de conseiller informel sur la Libye quand Hillary Clinton était secrétaire d'État.

En comparant ces courriers électroniques fournis par M. Blumenthal aux 30 000 courriels que Mme Clinton a remis sur papier au département d'État, un responsable du ministère a reconnu que 15 courriers, ou des parties d'entre eux étaient introuvables.

«Les courriels que la ministre Clinton avait fournis au département d'État incluent presque tout le contenu de ce qu'a produit M. Blumenthal» auprès de la commission Benghazi, a expliqué ce diplomate américain.

«Cependant, dans un nombre limité de cas, 15, nous n'avons pas pu retrouver la totalité ou une partie du contenu d'un document de la production (de Blumenthal), parmi les dizaines de milliers de courriels qu'elle (Clinton) nous a donnés», a admis ce cadre du département d'État.

«Le contenu de ces 15 courriels ne concerne pas l'attaque de Benghazi en 2012», a-t-il toutefois affirmé.

Devant la polémique sur ses courriels, Mme Clinton les avait remis au département d'État, imprimés sur 55 000 pages empilées dans une dizaine de cartons. Il s'agit de courriers professionnels. Les courriels personnels ont été effacés de son serveur.

Un porte-parole de Mme Clinton, Nicholas Merrill, a rappelé qu'elle «avait fourni 55 000 pages au département d'État, y compris tous les courriels en sa possession venant de M. Blumenthal.»

Sur ordre de la justice, le département d'État a rendu publics fin mai 296 premiers courriels de Hillary Clinton. La prochaine vague doit être publiée le 30 juin, puis à un  rythme mensuel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer