Un garçon de huit ans attaqué par un requin en Caroline du Nord

C'est le quatrième incident du genre en Caroline... (Photo Mike Spencer/The Star-News, AP)

Agrandir

C'est le quatrième incident du genre en Caroline du Nord au cours des deux dernières semaines.

Photo Mike Spencer/The Star-News, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
RALEIGH

Un garçon de huit ans souffre de blessures mineures après avoir été mordu par un requin, mercredi, au moment il se baignait à Surf City, en Caroline du Nord.

Il s'agit du quatrième incident du genre en Caroline du Nord au cours des deux dernières semaines.

Le directeur général de la ville, Larry Bergman, a avoué ne pas avoir l'intention de mettre en garde les visiteurs sur les possibles morsures de requins ou encore de faire sortir les nageurs de l'eau. Il annonce cependant que le nombre de patrouilleurs de plage de la police locale a été augmenté.

Des baigneurs ont demandé à avoir plus d'informations auprès des policiers après avoir entendu parler de la morsure sur les réseaux sociaux.

«Les nouvelles se propagent rapidement», a-t-il ajouté.

Larry Bergman a dit que le garçon avait subi des blessures mineures sur une jambe et une cheville. Il a été traité par le personnel d'urgence de la plage. Ses parents l'ont ensuite emmené à l'urgence pour nettoyer les plaies.

«La police et les ambulanciers semblaient dire qu'il ne s'agissait pas d'une morsure très grave», a informé M. Bergman.

L'enfant nageait à environ 400 mètres d'un quai de pêche mercredi après-midi. Une politique de la ville interdit les gens de nager ou de surfer à moins de 300 mètres d'un quai de pêche, a expliqué Larry Bergman.

Le 11 Juin, une adolescente de 13 ans a subi de petites coupures sur un pied à la suite d'une morsure de requin à Ocean Isle Beach. Trois jours plus tard, deux attaques de requin distinctes se sont produites dans l'espace de 90 minutes à Oak Island, en Caroline du Nord. Les deux victimes, âgées de 12 et 16 ans, ont été amputées d'un bras après les attaques. Une victime nageait à environ 100 mètres à partir d'un quai de pêche au moment où elle a été attaquée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer