Caricatures: un homme arrêté pour avoir collaboré à l'attaque au Texas

L'incident de mai dernier s'est produit juste devant... (PHOTO AP)

Agrandir

L'incident de mai dernier s'est produit juste devant le Curtis Culwell Center, dans la grande banlieue de Dallas, où se déroulait un concours de caricatures de Mahomet.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Un homme a été arrêté en Arizona pour avoir aidé à planifier en mai la fusillade au Texas visant un concours de caricatures du prophète Mahomet, qui semble inspirée par les attentats de Paris contre Charlie Hebdo.

Un mandat d'arrêt a été enregistré au tribunal fédéral de Phoenix jeudi et consulté mardi par l'AFP contre Abdul Malik Abdul Kareem pour avoir «conspiré», «transporté des armes entre plusieurs États dans le but de commettre un crime», et pour «fausses déclarations».

L'arrestation a eu lieu mercredi dernier, selon ces documents de cour.

Le gouvernement américain avait estimé quelques jours après l'attaque début mai qu'elle avait été «inspirée» mais pas «pilotée» par le groupe État Islamique (EI).

Lors d'une audience au tribunal fédéral de Phoenix mardi, un agent du FBI a affirmé que le suspect avait envisagé une attaque lors de la finale de championnat de football américaine, le Super Bowl, qui s'est tenu cette année en Arizona au mois de février, a rapporté la chaîne de télévision locale ABC 15.

Abdul Malik Abdul Kareem... (PHOTO AP) - image 2.0

Agrandir

Abdul Malik Abdul Kareem

PHOTO AP

La chaîne précise que selon l'agent du FBI, l'attentat à Paris contre le magazine satirique Charlie Hebdo, qui avait publié des caricatures de Mahomet, a donné l'idée à M. Kareem de mener une attaque similaire.

Les avocats de l'accusation et de la défense n'ont pas répondu aux demandes de commentaires de l'AFP.

D'après l'acte d'accusation, «aux alentours du 11 février 2015 les organisateurs d'un concours d'art sur Mahomet ont annoncé que cette compétition aurait lieu au Centre Curtis Culwell de Garland, au Texas».

«Abdul Malik Abdul Kareem, Elton Francis Simpson, Nadir Hamid Soofi et d'autres ont mis sur pied un plan pour perturber ce concours», ajoute ce texte.

Le jour J, «Simpson et Soofi ont roulé vers le Centre Curtis Culwell, ont arrêté leur voiture, sont sortis et ont commencé à tirer avec des fusils d'assaut sur le personnel de sécurité et des policiers».

Les deux hommes ont été alors abattus par l'un des policiers présents lors de ce rassemblement, organisé par un mouvement considéré comme islamophobe.

Un agent de sécurité a été touché par l'une des balles des assaillants à la cheville mais il n'y a pas eu d'autres blessés et aucun décès parmi le personnel de sécurité ou les participants au concours.

Outre le fait d'avoir transporté des armes dans le but de commettre un crime, M. Kareem s'est rendu entre le 7 janvier et le 3 mai en compagnie de MM. Simpson et Soofi dans «un désert éloigné près de Phoenix pour s'entraîner au tir».

M. Kareem est aussi accusé d'avoir menti aux enquêteurs du FBI, la police fédérale, niant s'être entraîné avec ses deux complices, avoir participé d'une façon quelconque à l'attaque du 4 mai, ou avoir été au courant qu'elle se tramait.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer