Déraillement de Philadelphie: le conducteur n'utilisait pas son téléphone

L'Amtrak 188 reliant Washington à New York avec 243... (PHOTO LUCAS JACKSON, REUTERS)

Agrandir

L'Amtrak 188 reliant Washington à New York avec 243 personnes à bord a déraillé le 12 mai à l'entrée d'une courbe alors que le train était lancé à 170 km/h, soit plus de deux fois la vitesse autorisée. L'accident a également blessé plus de 200 personnes.

PHOTO LUCAS JACKSON, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le conducteur du train qui a déraillé en mai à Philadelphie, provoquant la mort de huit personnes, n'utilisait pas son téléphone portable en conduisant le train, ont indiqué mercredi les enquêteurs dans un communiqué.

Le bureau d'enquête fédéral NTSB a analysé le téléphone portable du conducteur, ainsi que les antennes-relais, pour déterminer si l'homme, Brandon Bostian, avait utilisé son portable pour téléphoner, envoyer des messages ou naviguer sur l'internet.

Après analyse et vérification des données horaires auprès de l'opérateur, le NTSB n'a trouvé aucune trace d'utilisation du portable pendant que le conducteur opérait le train.

«Les données d'Amtrak confirment que le conducteur n'a pas accédé au système WiFi du train pendant qu'il opérait la locomotive», indique aussi le NTSB dans son communiqué.

Les enquêteurs continuent d'exploiter les plus de 400 000 fichiers de métadonnées de l'appareil et conduisent des tests avec un appareil identique afin de déterminer s'il était en «mode avion» ou éteint.

L'Amtrak 188 reliant Washington à New York avec 243 personnes à bord a déraillé le 12 mai à l'entrée d'une courbe alors que le train était lancé à 170 km/h, soit plus de deux fois la vitesse autorisée. L'accident a également blessé plus de 200 personnes.

Le conducteur a été blessé à la tête et souffre de problèmes de mémoire, selon son avocat. Il a donné son mot de passe au NTSB, a précisé le bureau, permettant l'accès au téléphone sans passer par le fabricant.

L'enquête n'a toujours pas déterminé les raisons du déraillement. Mais aucune anomalie de signalisation n'a été relevée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer