Déversement de pétrole: nettoyage de la plage de Santa Barbara

Mercredi, des membres d'une organisation internationale de sauvetage... (Photo Kenneth Song/The News-Press, AP)

Agrandir

Mercredi, des membres d'une organisation internationale de sauvetage des oiseaux étaient prêts à nettoyer les volatiles qui s'y seraient enlisés.

Photo Kenneth Song/The News-Press, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Christopher Weber
Associated Press
GOLETA

Des équipes de nettoyage étaient à pied d'oeuvre sur la côte californienne, mercredi, pour entamer une opération visant à se débarrasser des dizaines de milliers de litres de pétrole brut qui se sont écoulés dans l'océan Pacifique à la suite du bris d'un oléoduc.

Des travailleurs spécialisés ont entrepris mercredi le nettoyage de la plage de Refugio, au sud du comté de Santa Barbara, en Californie. La veille, quelque 79 500 litres de pétrole brut s'y sont déversés alors qu'un oléoduc de 61 centimètres de diamètre laissait son contenu s'écouler dans un collecteur d'eaux pluviales.

Le déversement a duré près de trois heures avant que le flot de pétrole ne soit coupé, selon l'entreprise propriétaire de l'oléoduc, Plains All-American Pipeline. Dans un communiqué, celle-ci a assuré qu'elle «regrettait profondément» l'incident et qu'elle faisait «tous les efforts possibles pour limiter les impacts environnementaux» du déversement.

La fuite a créé une marée noire de près de 6,5 kilomètres de long qui s'étend sur les côtes à environ 32 kilomètres à l'ouest de la ville de Santa Barbara.

Mercredi, des membres d'une organisation internationale de sauvetage des oiseaux étaient prêts à nettoyer les volatiles qui s'y seraient enlisés.

Deux pélicans couverts de pétrole illustraient un bilan sur la faune qui pourrait s'alourdir, a indiqué la porte-parole Melinda Greene. Des biologistes ont été vus comptant les poissons et crustacés morts le long des plages de sable et des côtes rocheuses.

Selon une porte-parole de la Garde côtière américaine, Jennifer Williams, l'estimation actuelle du nombre de litres de pétrole déversés sera révisée maintenant qu'une évaluation aérienne de l'étendue de la marée noire a été faite.

Le département de la Pêche et de la Faune a interdit la pêche et la récolte des mollusques sur une distance de 1,6 kilomètre de part et d'autre de la plage de Refugio.

Il n'est pas encore possible de déterminer combien de temps prendra le nettoyage de la plage et de ses environs, ni s'ils seront rouverts au public à temps pour la fin de semaine précédant le Memorial Day, le 25 mai.

L'incident s'est produit sur la même section du littoral californien qui a connu un déversement de plusieurs centaines de milliers de litres de pétrole en 1969, après l'explosion d'une plateforme pétrolière. Des milliers d'oiseaux et plusieurs mammifères marins sont morts à la suite de ce qui constituait à l'époque le plus gros déversement de l'histoire des États-Unis. Celui-ci aurait donné naissance au mouvement environnementaliste américain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer