Déraillement à Philadelphie: le conducteur n'a aucun souvenir

Mardi soir, le train 188 de la compagnie... (PHOTO LUCAS JACKSON, REUTERS)

Agrandir

Mardi soir, le train 188 de la compagnie ferroviaire publique Amtrak qui reliait Washington à New York a pris un virage à 170 km/h, soit deux fois la vitesse autorisée, avant de freiner d'urgence et de dérailler, selon les enquêteurs.

PHOTO LUCAS JACKSON, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le conducteur du train qui a déraillé mardi soir à Philadelphie est «très coopératif» avec les enquêteurs, mais ne se souvient pas de l'accident qui a fait 8 morts et plus de 200 blessés, ont rapporté vendredi les enquêteurs.

«Nous l'avons trouvé très coopératif. Il se souvient actionner la cloche du train en traversant la gare de North Philadelphia. (...) Mais il n'a aucun souvenir après», a indiqué le responsable de l'Agence fédérale chargée d'enquêter sur les accidents de transports (NTSB), Robert Sumwalt, lors d'une conférence de presse.

Le conducteur du train, qui roulait deux fois plus vite que la vitesse autorisée quand il est sorti des rails, identifié dans les médias comme étant Brandon Bostian, un New-Yorkais de 32 ans, a aussi dit qu'il ne «se sentait pas fatigué et qu'il n'était pas malade».

En ce qui concerne les analyses toxicologiques, l'enquêteur a précisé que c'est la compagnie ferroviaire Amtrak qui était chargée de les mener.

Le conducteur était assigné à ce trajet entre New York et Washington «depuis plusieurs semaines» et a fait preuve d'une «très bonne connaissance de son domaine».

«C'était très sympa de travailler avec lui», s'est souvenue une contrôleuse, âgée de 39 ans, citée par l'enquêteur.

La contrôleuse, qui pouvait entendre les conversations entre conducteurs par radio portable, a aussi indiqué qu'elle «pensait avoir entendu le conducteur dire quelque chose à propos du train touché par quelque chose».

«Notre enquête n'a pas confirmé cette information, mais nous avons vu que le pare-brise (dans la cabine du conducteur) en bas à gauche était endommagé et le FBI va regarder», a ajouté le responsable du NTSB.

Mardi soir, le train 188 de la compagnie ferroviaire publique Amtrak qui reliait Washington à New York a pris un virage à 170 km/h, soit deux fois la vitesse autorisée, avant de freiner d'urgence et de dérailler, selon les enquêteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer