Le périmètre de la Maison-Blanche bouclé après un vol de drone

Un petit drone quadrirotor Parrot Bebop équipé d'une... (PHOTO SERVICES SECRETS AMÉRICAINS)

Agrandir

Un petit drone quadrirotor Parrot Bebop équipé d'une caméra au-dessus du square Lafayette, indique un communiqué des services secrets.

PHOTO SERVICES SECRETS AMÉRICAINS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le périmètre de la Maison-Blanche a brièvement été bouclé jeudi après qu'un petit drone eut été repéré volant au-dessus du square avoisinant la demeure présidentielle, et l'homme qui le manoeuvrait a été interpellé.

L'homme a été repéré peu après 13 h locales par les agents des services secrets, responsable de la protection présidentielle, alors qu'il faisait voler à une trentaine de mètres d'altitude un petit drone quadrirotor Parrot Bebop équipé d'une caméra au-dessus du square Lafayette, indique un communiqué des services secrets.

Il a été identifié par la suite comme étant Ryan MacDonald, 39 ans, de Vacaville en Californie, selon un communiqué de la police.

MacDonald a été arrêté pour «violation de loi fédérale», explique le communiqué, ajoutant qu'il devrait comparaître devant une cour.

Les agents lui avaient demandé de faire poser l'engin, ce qu'il avait fait, avant de le remettre à la police.

Le square avait été évacué et la Maison-Blanche brièvement bouclée.

L'engin inspecté «s'est révélé sans danger», ajoute le communiqué.

Le président Barack Obama se trouvait alors à Camp David, la résidence présidentielle en pleine forêt, à une centaine de kilomètres au nord de Washington.

Ce n'est pas la première fois qu'un incident survient avec un drone, dont le survol est interdit dans la capitale américaine, dans ce périmètre très surveillé.

Un de ces petits engins avait été retrouvé en janvier dernier dans les jardins de la Maison-Blanche. L'enquête avait montré que la personne qui le dirigeait, un fonctionnaire qui s'était présenté de son propre chef des services secrets, en avait perdu le contrôle. L'homme n'avait pas été poursuivi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer