Carly Fiorina, une femme dans la course à l'investiture républicaine

Carly Fiorina... (PHOTO BRIAN SNYDER, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Carly Fiorina

PHOTO BRIAN SNYDER, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

L'ex-PDG de la multinationale américaine de l'informatique Hewlett-Packard Co, Carly Fiorina, a annoncé lundi qu'elle briguait l'investiture républicaine afin de devenir en 2016 la première présidente des États-Unis.

«Oui, je suis candidate à la présidence», Mme Fiorina a annoncé lundi à l'émission matinale Good Morning America, sur ABC, ajoutant qu'elle est la meilleure candidate pour la Maison-Blanche car elle comprend comment l'économie, le monde et la technologie fonctionnent.

Elle rejoint ainsi dans la course à l'investiture républicaine les sénateurs du Texas Ted Cruz, du Kentucky Rand Paul et de la Floride Marco Rubio, ainsi que le neurochirurgien à la retraite Ben Carson.

M. Carson, qui avait annoncé hier son intention de briguer la Maison-Blanche, a officialisé sa candidature aujourd'hui lors d'un discours prononcé devant ses partisans dans sa ville natale de Detroit. «Je suis Ben Carson et je suis candidat à la présidence des États-Unis», a-t-il déclaré, déclenchant des applaudissements nourris. 

L'ancien gouverneur de l'Arkansas Mike Huckabee doit quant à lui officialiser sa candidature mardi.

La femme d'affaires de 60 ans qui s'est positionnée récemment comme l'une des plus virulentes critiques d'Hillary Clinton tentera à l'instar de l'ex-secrétaire d'État de devenir en 2016 la première femme à accéder à la Maison-Blanche.

-Avec Bloomberg Politics

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer