Un policier grièvement blessé à New York

C'est le cinquième policier qui se fait tirer... (Photo Craig Ruttle, AP)

Agrandir

C'est le cinquième policier qui se fait tirer dessus à New York en cinq mois.

Photo Craig Ruttle, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
NEW YORK

Un policier a été très grièvement blessé par balle samedi soir dans le quartier du Queens à New York, et un suspect arrêté, ont annoncé les autorités.

Le policier de 25 ans, Brian Moore, a été atteint «à la tête» dans sa voiture, a déclaré le chef de la police Bill Bratton lors d'une conférence de presse. «Il est très grièvement blessé», a précisé le maire de New York Bill de Blasio dans cette même conférence de presse.

Le jeune policier a été opéré, et les médecins réservaient samedi soir leur pronostic.

Selon M. Bratton, Brian Moore et un autre policier, Erik Jansen, tous les deux en vêtements de ville, circulaient dans une voiture banalisée lorsqu'ils ont vu un homme à pied ajustant quelque chose à sa ceinture. Trouvant ce comportement suspect, ils se sont rapprochés, et lui ont parlé.

«Il a immédiatement tiré, avant même qu'ils aient le temps de sortir de leur véhicule», a déclaré le chef de la police.

Au moins deux balles ont été tirées.

L'agresseur a été arrêté 90 minutes plus tard. Demetrius Blackwell, un noir de 35 ans, était connu des services de police. Il avait été arrêté à de nombreuses reprises, a précisé M. Bratton.

C'est le cinquième policier qui se fait tirer dessus à New York en cinq mois.

Le scénario de samedi ressemblait à celui du 20 décembre dernier, quand deux policiers avaient été tués par balle dans leur voiture à Brooklyn, par un homme qui s'était ensuite suicidé. Ismaaiyl Brinsley avait auparavant expliqué sur Instagram qu'il voulait venger la mort d'un noir, Eric Garner, décédé lors de son arrestation en juillet par la police à Staten Island à New York.

Le suspect samedi n'avait rien posté sur les réseaux sociaux, a précisé le chef de la police. Et il a semblé écarter à ce stade préliminaire de l'enquête, tout lien avec les tensions générées ces derniers mois aux États-Unis par la mort de plusieurs noirs pendant ou après leur arrestation par la police, dont la dernière le mois dernier à Baltimore.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Levée du couvre-feu à Baltimore

    États-Unis

    Levée du couvre-feu à Baltimore

    Plus d'une semaine après des manifestations contre les brutalités policières ayant suivi la mort d'un jeune Noir à Baltimore, les autorités locales... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer