Freddie Gray: une mort et des questions

Deux semaines après la mort de Freddie Gray,... (PHOTO SHANNON STAPLETON, REUTERS)

Agrandir

Deux semaines après la mort de Freddie Gray, on ignore toujours comment il a été blessé durant son transport vers le poste de police. Blessure qui lui aura été fatale.

PHOTO SHANNON STAPLETON, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Hétu

collaboration spéciale

La Presse

(NEW YORK) Déjà sous tension depuis plusieurs jours, la ville de Baltimore a été le théâtre d'émeutes et de pillages hier, quelques heures seulement après l'inhumation de Freddie Gray, ce jeune Noir de 25 ans qui est mort après son arrestation par la police. Retour en trois questions sur cette mort encore inexpliquée et ces violences qui ternissent l'image d'une des grandes villes américaines.

Dans quelles circonstances Freddie Gray est-il mort?

À 8h39, le matin du 12 avril, le jeune homme était avec un ami à une intersection dans un quartier paumé de Baltimore lorsque son regard a croisé celui d'un policier qui roulait à vélo avec deux collègues. Lâchant un juron, il s'est aussitôt mis à courir. Au bout d'une poursuite d'environ une minute, il a été rejoint et plaqué au sol. Après avoir trouvé sur lui un couteau à cran d'arrêt, les policiers l'ont arrêté pour possession d'arme illégale. Dans leur rapport, ils ont précisé que l'arrestation s'était déroulée «sans force ou incident». Un témoin a cependant confié au Baltimore Sun qu'un des policiers avait placé un genou sur le cou de Gray alors qu'un collègue pliait ses jambes vers l'arrière. «Il hurlait de douleur», a dit le témoin en parlant de Gray.

Une vidéo réalisée par un passant montre les policiers traînant ensuite Gray vers un fourgon. Quarante-cinq minutes plus tard, après trois arrêts, le fourgon est arrivé au poste de police. Gray en est sorti inconscient. Il est mort une semaine plus tard à la suite d'une fracture de vertèbres cervicales. Six policiers impliqués dans son arrestation et son transport ont été suspendus avec salaire pendant l'enquête.

Comment Gray a-t-il été blessé?

Cette question demeure encore sans réponse plus de deux semaines après la mort du jeune homme. La police de Baltimore a promis de remettre vendredi un rapport préliminaire d'enquête au procureur du Maryland, qui pourrait engager des poursuites contre les policiers suspendus. En attendant, la police a reconnu que ceux-ci avaient commis au moins deux erreurs: ils auraient dû offrir à Gray une assistance médicale aussitôt après son arrestation, et ils auraient dû boucler la ceinture de sécurité du jeune homme après l'avoir placé dans le fourgon. Il est arrivé par le passé que des détenus subissent des blessures graves, voire fatales, après un trajet tumultueux (rough ride) dans un tel véhicule. Le ministère de la Justice américain a également déclenché une enquête fédérale pour déterminer si les droits civils de Gray avaient été lésés.

D'autres violences sont-elles à craindre?

La police de Baltimore a fait état hier d'une «menace crédible» découlant de la décision de gangs locaux, dont les Bloods, les Crips et la Black Guerilla Family, «d'entrer dans un partenariat pour «éliminer» des officiers des forces de l'ordre». Elle n'a cependant pas établi de lien entre cette menace et les émeutes d'hier. Baltimore compte 620 000 habitants, dont les deux tiers sont afro-américains. La mairesse de Baltimore, Stephanie Rawlings-Blake, et le chef de police de la ville, Anthony Batts, sont tous les deux issus de la communauté noire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Lendemain d'émeutes à Baltimore

    États-Unis

    Lendemain d'émeutes à Baltimore

    Des centaines de policiers et de militaires lourdement armés sillonnaient mardi matin les rues de Baltimore, promettant de ramener l'ordre dans la... »

  • Baltimore retrouve un semblant de calme grâce au couvre-feu

    États-Unis

    Baltimore retrouve un semblant de calme grâce au couvre-feu

    Baltimore a retrouvé un semblant de calme grâce à un couvre-feu nocturne effectif mardi après deux jours de violences qui ont secoué la ville,... »

  • L'autre visage de Baltimore

    États-Unis

    L'autre visage de Baltimore

    Une odeur de fumée flottait encore dans l'air, rappel des incendies ayant endommagé au moins deux édifices du secteur, dont une pharmacie CVS située... »

  • Ces hommes noirs qui «disparaissent»

    États-Unis

    Ces hommes noirs qui «disparaissent»

    Freddie Gray fait désormais partie des «disparus». On sait bien sûr où se trouve ce jeune Noir de 25 ans. Mais sa mort après son arrestation par la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer