É.-U.: le frère d'un islamiste d'Al-Nosra inculpé

Abdirahman Sheik Mohamud, 23 ans, avait été arrêté... (Photo Andrew Welsh-Huggins, AP)

Agrandir

Abdirahman Sheik Mohamud, 23 ans, avait été arrêté en février à son domicile de l'Ohio.

Photo Andrew Welsh-Huggins, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un jeune Américain, frère d'un membre d'Al-Nosra tué au combat, a été inculpé jeudi aux États-Unis pour soutien matériel au terrorisme après s'être rendu en Syrie pour s'entraîner au djihadisme, a annoncé la justice américaine.

Abdirahman Sheik Mohamud, 23 ans, avait été arrêté en février à son domicile de l'Ohio où il était rentré d'un voyage en Syrie en juin 2014 avec «l'instruction de commettre un acte terroriste» aux États-Unis, selon un communiqué du ministère de la Justice.

Le jeune homme était naturalisé américain et, à ce titre, détenteur d'un passeport des États-Unis lorsqu'il avait acheté un vol pour la Grèce en avril 2014. Mais il avait bifurqué vers la Syrie à son escale d'Istanbul, en Turquie.

Selon l'acte d'accusation, Mohamud a reçu un entraînement au maniement des armes, des explosifs, à l'intrusion dans un bâtiment et au combat en corps-à-corps, auprès de militants de l'organisation djihadiste Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda).

Son frère Abdifatah Aden, qui résidait également à Columbus, a été tué le 3 juin 2014 en Syrie. Il avait quitté les États-Unis en mai 2013 pour rejoindre l'organisation djihadiste, selon ce même document.

Dès septembre 2013, Mohamud était en contact avec son frère et ses «compagnons moujahidin» et avait dit qu'il était «fier» d'Aden, selon le document.

Après son voyage et la mort de son frère, il était rentré aux États-Unis avec la volonté de «tuer des Américains et de cibler particulièrement les forces armées, policiers et hommes en uniforme». Il avait «prévu d'attaquer une installation militaire ou une prison», selon le témoignage d'un agent du FBI intervenu sous couverture.

Il s'était dit «heureux de la mort de son frère» et avait annoncé qu'il le rejoindrait bientôt.

Il a été inculpé jeudi par un grand jury fédéral de tentative et soutien matériel à une organisation terroriste et à ses membres, ainsi que fausses déclarations au FBI. Il encourt jusqu'à 38 ans de prison tous chefs d'accusation cumulés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer