Manifestation à New York contre la violence policière

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi à New York contre la... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
New York

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi à New York contre la brutalité policière, après la mort récente de deux Noirs non armés aux États-Unis, perturbant brièvement la circulation sur le pont de Brooklyn.

Plusieurs dizaines de manifestations similaires étaient prévues mardi aux États-Unis, notamment à Los Angeles et Chicago.

À New York, les manifestants, pour la plupart jeunes, noirs, latinos et blancs, portaient des pancartes où l'on pouvait lire «arrêtez les meurtres de la police», ou «la vie des Noirs compte». Ils réclamaient la justice pour les Noirs tués par des policiers ces derniers mois.

Les manifestants sont partis d'Union Square, dans le sud de Manhattan, à l'appel de l'organisation «Stop Mass Incarceration Network». Ils avaient prévu de se rendre devant le siège de la police, mais certains manifestants se sont rendus sur le pont de Brooklyn, perturbant la circulation.

Plusieurs ont été arrêtés, selon une des organisatrices Debra Sweet.

Selon les organisateurs de la journée, la police a tiré sur plus de 90 personnes non armées depuis le mois de janvier.

Lundi, un shérif adjoint bénévole de 73 ans a été inculpé d'homicide involontaire dans l'Oklahoma pour avoir tué le 2 avril un homme de 44 ans, Eric Harris.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi à New York... (Photo: AFP) - image 2.0

Agrandir

Photo: AFP

Et la semaine dernière, un policier de Caroline-du-Sud a été accusé de meurtre et renvoyé de la police, après avoir tué de plusieurs balles dans le dos un homme noir, Walter Scott, 50 ans, qui s'enfuyait après un banal contrôle de police le 4 avril.

La scène a été filmée sur un téléphone portable: on voit le policier tirer à huit reprises en direction de l'homme qui court avant de s'effondrer.

Ces deux cas s'ajoutent à plusieurs autres qui ont suscité de nombreuses manifestations dénonçant le racisme et la brutalité de la police.

Les plus violentes avaient eu lieu à Ferguson, au Missouri, après la mort d'un jeune noir de 18 ans, Michael Brown, tué en août 2014 par un policier blanc dans des circonstances controversées.

Un grand jury avait estimé qu'il n'y avait pas lieu de poursuivre le policier.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer