Meurtre à Miami: Marc Wabafiyebazu pourrait être accusé de meurtre

Marc Wabafiyebazu (photo), âgé de 15 ans, a... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE/COURTOISIE)

Agrandir

Marc Wabafiyebazu (photo), âgé de 15 ans, a été arrêté lundi après la fusillade qui a coûté la vie à son frère aîné Jean, âgé de 17 ans.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE/COURTOISIE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Curt Anderson
Associated Press
Miami

Un grand jury se penchera sur la possibilité de porter des accusations de meurtre contre le fils d'une diplomate canadienne qui, selon la police, a été mêlé à une tuerie dans laquelle son frère et un autre individu ont perdu la vie.

La procureure adjointe Marie Mato a précisé, au terme d'une brève comparution tenue mercredi, que le grand jury pourrait également décider de juger Marc Wabafiyebazu comme s'il était un adulte.

Son avocat, Curt Obront, a souligné que l'adolescent de 15 ans allait enregistrer un plaidoyer de non-culpabilité et ce, peu importe les accusations qui seront retenues contre lui. Il a ajouté que son client n'a présentement pas de dossier criminel.

Celui-ci a été arrêté dans la foulée d'une fusillade au cours de laquelle son frère aîné, Jean et Joshua Wright, qui étaient tous les deux âgés de 17 ans, ont été abattus.

La police soutient que les Wabafiyebazu ont été impliqués dans une transaction de drogue qui a mal tourné.

Elle avance également que le plus jeune des deux frères a menacé de loger une balle dans la tête d'un détective après son arrestation.

La mère de Marc et de Jean Wabafiyebazu est Roxanne Dubé, une diplomate canadienne d'expérience qui était, récemment, devenue consule générale à Miami. Elle était présente au tribunal, mais elle est demeurée muette devant la presse.

Quant à Marc Wabafiyebazu, il a pris la parole seulement pour répondre aux questions ou réagir aux commentaires de la juge Angelica Zayas. Elle s'est notamment renseignée à propos de sa santé en plus de lui recommander de ne pas parler de l'affaire avec qui que ce soit.

Elle a également planifié une autre comparution pour le 20 avril prochain afin de prendre connaissance des avancées qui auront alors été enregistrées par le grand jury.

D'après les rapports de la police, les Wabafiyebazu, qui venaient de s'installer dans le sud de la Floride pour y vivre en compagnie de leur mère, ont pris le véhicule de cette dernière pour aller effectuer une transaction de drogue.

Un individu de 19 ans nommé Anthony Rodriguez serait arrivé avec une quantité de marijuana d'une valeur inférieure à 5000 $ et les négociations auraient commencé.

Marc Wabafiyebazu a affirmé qu'il avait patienté dans la voiture tandis que son frère serait entré dans une résidence pour y conclure la vente.

Plusieurs coups de feu auraient été échangés à l'intérieur de la demeure, entraînant la mort de Jean Wabafiyebazu et de Joshua Wright.

Anthony Rodriguez a été blessé tout comme Johan Ruiz, un homme de 21 ans qui a été atteint à l'abdomen et qui est encore en convalescence.

Toujours selon les forces de l'ordre, Marc Wabafiyebazu s'est précipité sur les lieux de la fusillade après avoir entendu les coups de feu. Cependant, ce qu'il a fait, par la suite, demeure incertain pour le moment.

Les autorités estiment que Joshua Wright et Jean Wabafiyebazu ont probablement tiré l'un sur l'autre.

Pour l'instant, les policiers n'ont pas indiqué comment ce dernier était parvenu à se procurer une ou des armes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer