Un ex-détenu à Cuba débouté d'une plainte contre le gouvernement

Alan Gross... (Photo: AP)

Agrandir

Alan Gross

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Cour suprême des États-Unis a débouté lundi l'Américain Alan Gross d'une plainte dans laquelle il estimait que les cinq années qu'il a passées en prison à Cuba pour «espionnage» étaient dues à la négligence du gouvernement américain.

Alan Gross réclamait 60 millions de dollars de dédommagements au gouvernement américain car il jugeait que Washington ne l'avait pas préparé aux risques inhérents au travail à Cuba.

Mais la Cour suprême a confirmé la décision d'une cour d'appel fédérale qui avait jugé sa demande infondée.

«Nous sommes vraiment déçus mais nous ne sommes pas surpris par cette décision de la Cour suprême», a expliqué Me Scott Gilbert, l'avocat d'Alan Gross, dans un courriel envoyé à l'AFP.

Alan Gross, un ancien contractuel de l'agence fédérale américaine pour le développement international (USAID), une branche du département d'État, avait été arrêté en 2009 à Cuba. Il avait été condamné en 2011 à 15 ans de prison pour avoir introduit du matériel de transmission satellitaire interdit dans l'île communiste.

Il avait été libéré en décembre pour des raisons humanitaires dans le cadre d'un échange entre trois espions cubains emprisonnés aux États-Unis et un agent américain emprisonné à Cuba depuis 20 ans.

Cet échange avait été annoncé en même temps que le rapprochement historique entre les États-Unis et Cuba.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer