Le meurtrier de trois musulmans pourrait être condamné à mort

Craig Hicks se décrit comme un athée convaincu.... (Photo: AP)

Agrandir

Craig Hicks se décrit comme un athée convaincu.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Un juge américain de Caroline du Nord a décidé lundi que la peine de mort pouvait être requise contre l'homme suspecté d'avoir, en février, tué par balle trois étudiants musulmans dans la ville universitaire de Chapel Hill, ont indiqué des médias.

Craig Hicks, un homme de 46 ans qui se dit hostile aux religions, a été inculpé une semaine après les faits par un grand jury pour les assassinats le 10 février de Deah Shaddy Barakat, 23 ans, de sa femme Yusor Abou-Salha, 21 ans, et de Razan Abou-Salha, la soeur de celle-ci, âgée de 19 ans.

Le juge Orlando Hudson a approuvé lundi une requête de différents procureurs leur permettant de requérir contre lui la peine capitale, a notamment rapporté le Raleigh News and Observer, dans cette affaire qui a ému les États-Unis.

Selon le journal, Jim Dornfried, procureur adjoint du comté de Durham a demandé lors d'une audience à la cour de requérir cette sentence en raison de l'aspect odieux des meurtres.

Jim Dornfried a par exemple expliqué qu'après avoir abattu ses victimes, Craig Hicks leur a logé froidement une balle dans la tête.

La police n'a pas encore déterminé si les victimes ont été tuées à cause de leur religion ou suite à une querelle de voisinage.

Craig Hicks, qui s'est rendu de lui-même à la police après la mort des étudiants, a été écroué et est détenu à la prison du comté de Durham.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer