Los Angeles: le sans-abri tué par la police était camerounais

La mort du sans-abri a relancé le débat... (Photo AFP)

Agrandir

La mort du sans-abri a relancé le débat sur les violences policières.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Le sans-abri tué par balles par la police dimanche dans un quartier pauvre de Los Angeles était camerounais et avait usurpé l'identité d'un Français, a-t-on appris auprès de responsables américains et français mercredi.

Le Los Angeles Times avait d'abord expliqué que la victime de 39 ans, tuée lors d'une altercation avec des policiers, s'appelait Charley Robinet et qu'il était français. Mais le ministère des Affaires étrangères a démenti cette information.

«Il s'agit d'une usurpation d'identité dont a été victime un Français, Charley Robinet», a expliqué un porte-parole du Quai d'Orsay. Selon le Los Angeles Times, M. Robinet vivrait en France.

Mercredi, les services américains de l'immigration ont indiqué à leur tour que la victime était en fait camerounaise, sans plus de détails sur son identité.

La mort du sans-abri a relancé le débat sur les violences policières.

Dans une vidéo filmée par un passant on voit l'homme être tabassé par des agents. On entend l'un d'eux crier: «lâche cette arme!», puis des coups de feu retentissent.

Charlie Beck, le chef de la police de la ville, a défendu les policiers impliqués dans l'incident, assurant que l'homme avait tenté de s'emparer de l'arme de service d'un policier pendant l'altercation.

Mardi, des dizaines de personnes avaient manifesté devant le quartier général de la police de Los Angeles pour protester contre la mort de cet homme et demander la démission du chef de la police.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer