Hommage d'Obama au roi Abdallah, un dirigeant «sincère»

Sur le plan intérieur, le président américain a... (PHoto archives AP)

Agrandir

Sur le plan intérieur, le président américain a salué un dirigeant «attaché à l'éducation de son peuple et à une plus grande implication dans le monde».

PHoto archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le président américain a rendu hommage jeudi au roi Abdallah d'Arabie saoudite, peu après l'annonce de sa mort, saluant un ami précieux et un dirigeant «sincère» ayant pris des décisions courageuses dans le processus de paix au Moyen-Orient.

«Il a toujours été un dirigeant sincère ayant le courage de ses convictions», a déclaré Barack Obama dans un communiqué, décrivant «une véritable amitié chaleureuse» avec le roi mort à l'âge de 90 ans.

«Nos pays ont travaillé ensemble à relever de nombreux défis et j'ai toujours estimé les points de vue du roi Abdallah et apprécié notre amitié véritable et chaleureuse», a-t-il ajouté.

Lors de son règne de dix ans sur le royaume pétrolier, l'Arabie Saoudite et les États-Unis sont restés des alliés politiques et économiques.

«Il était convaincu que la relation saoudo-américaine était importante pour la stabilité et la sécurité au Moyen-Orient et bien au-delà», a encore dit Barack Obama qui avait rencontré par deux fois le monarque.

Lors d'un voyage à Ryad en mars 2014, le président américain s'était attaché à raffermir l'alliance historique avec le chef de file des monarchies du Golfe, entachée ces dernières années par des divergences sur la gestion des dossiers syrien et iranien.

«L'étroitesse et la force de notre partenariat entre nos deux pays font partie de l'héritage du roi Abdallah», a encore dit le président américain.

Barack Obama a également salué «les décisions courageuses» du dirigeant dans le cadre de l'Initiative de paix arabe pour résoudre le conflit israélo-arabe.

Sur le plan intérieur, le président américain a salué un dirigeant «attaché à l'éducation de son peuple et à une plus grande implication dans le monde».

Le roi Abdallah est mort vendredi à l'âge de 90 ans et sera enterré le même jour après les prières de l'après-midi, selon le communiqué officiel.

Son demi-frère Salmane, âgé de 79 ans et qui avait été nommé prince héritier en juin 2012, lui succède sur le trône.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer