Tirs reçus par deux policiers à Los Angeles: arrestation du second suspect

Les enquêteurs avaient d'abord craint que les policiers... (Photo ROBYN BECK, Archives AFP)

Agrandir

Les enquêteurs avaient d'abord craint que les policiers aient été pris délibérément pour cible dans un contexte de manifestations contre les violences policières dans tout le pays.

Photo ROBYN BECK, Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Un jeune homme de 19 ans a été arrêté à Las Vegas mercredi, suspecté d'être le second auteur de tirs contre deux policiers dimanche à Los Angeles, a indiqué la police fédérale (FBI).

«Notre groupe de travail sur les fugitifs entre le FBI et la police de Los Angeles» a travaillé avec» la police de Las Vegas pour «arrêter James Brooks, 19 ans» mercredi, a indiqué à l'AFP une porte-parole du FBI, Laura Eimiller.

Dimanche, deux policiers de Los Angeles avaient été la cible de tirs dans un quartier du sud de Los Angeles, mais n'avaient pas été blessés.

Cet incident avait déclenché une chasse à l'homme dans toute la ville pour en retrouver le second auteur, le premier, Christopher Taylor, 18 ans, ayant été arrêté sur les lieux de l'incident.

Les enquêteurs avaient d'abord craint que les policiers aient été pris délibérément pour cible dans un contexte de manifestations contre les violences policières dans tout le pays pour protester contre la mort de plusieurs jeunes noirs tués par des agents de police, et quelques jours après le meurtre de deux agents à New York.

L'enquête a par la suite mis en lumière que les policiers s'étaient retrouvés dimanche pris dans des échanges de feu entre membres de gangs rivaux.

Christopher Taylor a été formellement accusé mardi d'avoir «tiré sur une voiture de patrouille de police» au cours d'une affaire considérée comme «une revanche contre un gang» adverse, avait indiqué mardi dans un communiqué le bureau de la procureure de Los Angeles, Jackie Lacey.

S'il est reconnu coupable des charges qui pèsent contre lui, il risque la prison à perpétuité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer