Bavures policières: manifestations de New York à Oakland

Des centaines de personnes se sont rassemblées à... (PHOTO ANDREW KELLY, REUTERS)

Agrandir

Des centaines de personnes se sont rassemblées à New York pour la cinquième nuit consécutive de manifestations.

PHOTO ANDREW KELLY, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Des manifestations émaillées de violences ont eu lieu pour la deuxième nuit consécutive en Californie, pour dénoncer les bavures policières contre les Noirs qui se sont multipliées au cours des derniers mois aux États-Unis.

Plusieurs centaines de manifestants ont cassé des vitrines de magasins, pillé des commerces, vandalisé des voitures et incendié de poubelles à Berkeley et Oakland, où la police a dû faire usage de gaz lacrymogènes et a indiqué avoir procédé à des arrestations.

Plusieurs policiers ont été blessés dans les affrontements avec les manifestants, selon les autorités.

Parallèlement, des centaines de personnes se sont rassemblées à New York pour la cinquième nuit consécutive de manifestations.

Le président Barack Obama a appelé de son côté les jeunes Américains à être patients dans le combat contre le racisme.

«Cela ne va pas se régler dans nuit, c'est quelque chose qui est profondément enraciné dans notre société, dans notre histoire», a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne BET (Black Entertainement Television) devant être diffusée lundi soir.

«Il nous faut être persévérants, le progrès se fait pas à pas...», a-t-il ajouté.

Ces deux dernières semaines, des dizaines de manifestations parfois violentes ont eu lieu à travers les États-Unis pour protester contre la décision d'un grand jury populaire de ne pas poursuivre un policier blanc qui avait tué en août un jeune Noir sans arme, Michael Brown, à Ferguson (Missouri).

Les manifestations ont été relancées par une décision de justice similaire la semaine dernière à New York, où un non-lieu a été accordé à un policier blanc qui avait tué en l'étouffant un père de famille noir non armé lors de son arrestation.

Ces affaires, et des révélations sur plusieurs nouveaux cas récents de Noirs désarmés tués par des policiers blancs, ont ravivé le débat sur le racisme dans la police et l'équité du système judiciaire.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer