St. Louis: un policier tue un jeune homme

Une veillée à la chandelle a été organisée... (Photo Jim Young, Reuters)

Agrandir

Une veillée à la chandelle a été organisée pour rendre hommage au jeune qui a été abattu.

Photo Jim Young, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
ST. LOUIS

Un policier qui n'était plus en service a tué par balle un jeune homme de 18 ans ayant ouvert le feu lors d'une poursuite dans le sud de St. Louis, entraînant d'importantes manifestations dans le secteur, a fait savoir la police jeudi.

Selon le chef de la police municipale, le colonel Sam Dotson, l'agent de 32 ans patrouillait le quartier de Shaw au bénéfice d'une entreprise de sécurité privée, mercredi soir, lorsque la fusillade a eu lieu. Selon l'officier en question, trois hommes dans la rue ont pris leurs jambes à leur cou lorsqu'ils l'ont aperçu, a indiqué M. Doston en conférence de presse, tôt jeudi matin.

La façon dont l'un d'entre eux courait - tenant son pantalon à la taille, avec une démarche quelque peu courbée - indiquait qu'il était armé, alors le policier est parti à sa poursuite, a-t-il poursuivi.

L'homme aurait approché l'officier de façon agressive, une altercation aurait suivi et l'homme aurait ouvert le feu sur le policier. Ce dernier a riposté et tué son agresseur.

Les preuves balistiques récupérées sur les lieux indiquent que l'homme a tiré trois projectiles avant que son arme ne s'enraye, a indiqué M. Dotson, qui a précisé que l'arme avait été récupérée.

L'agent a quant à lui tiré 17 projectiles, mentionne le colonel Dotson. Ce dernier n'est pas en mesure de préciser le nombre de balles qui ont touché le suspect, ni pourquoi autant de projectiles avaient été tirés. Le policier n'a pas été blessé.

«Une enquête va déterminer si le comportement du policier était approprié», a-t-il déclaré au siège des forces de police.

Des gens se décrivant comme des proches de l'homme décédé ont affirmé au journal local, le Post Dispatch, que celui-ci n'était pas armé.

M. Dotson a décrit l'officier impliqué comme un individu cumulant six années d'ancienneté. Il n'a cependant nommé ni ce policier, ni sa victime de 18 ans.

Quelques heures après la fusillade, une foule s'est rassemblée sur les lieux, près du jardin botanique du Missouri. Certains ont scandé des slogans faisant référence à la fusillade survenue cet été près de la ville de Ferguson, lorsqu'un jeune Noir non armé a été tué par un policier.

Personne n'a été arrêté et vers 13 h, jeudi, les manifestants s'étaient largement dispersés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer