Saint-Louis: manifestation après la mort d'un adolescent noir tué par la police

Une foule en colère est massée près de... (PHOTO DAVID CARSON, AP/ST. LOUIS POST-DISPATCH)

Agrandir

Une foule en colère est massée près de la scène du drame.

PHOTO DAVID CARSON, AP/ST. LOUIS POST-DISPATCH

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Des dizaines de personnes ont manifesté leur colère mercredi soir après une nouvelle confrontation fatale entre un policier et un jeune Noir à Saint Louis, au Missouri, dont la banlieue Ferguson a été le théâtre de violentes émeutes raciales en août dernier.

Le policier qui travaillait alors pour une société de sécurité privée a tiré et tué un Noir de 18 ans qui l'avait pris pour cible lors d'une confrontation dans la rue, a expliqué le chef de la police Sam Dotson, sans préciser la race du policier.

Sam Dotson a indiqué que le jeune homme de 18 ans avait été le premier à tirer par trois fois sur le fonctionnaire qui a répliqué 17 fois.

Le jeune homme faisait partie d'un groupe de trois suspects qui ont attiré l'attention du fonctionnaire qui patrouillait dans cette partie sud de la ville.

Le policier est sorti de sa voiture et les jeunes se sont enfuis en courant, a raconté M. Dotson, précisant que le policier les avait alors pris en chasse.

«Un des hommes s'est approché alors de l'officier avec agressivité. L'officier lui a plusieurs fois intimé l'ordre de s'arrêter», a-t-il ajouté.

Ils ont commencé à se battre et le jeune homme a réussi à s'enfuir. C'est à ce moment-là que le policier s'est aperçu qu'il était armé.

Le suspect a «dirigé son arme sur le policier et a tiré au moins trois fois sur lui», a dit M. Dotson, poursuivant: «Le policier a répliqué puisqu'on lui tirait dessus».

«Le suspect est décédé», a-t-il ajouté.

Selon lui, la police a retrouvé un pistolet 9 millimètres sur les lieux de l'incident, mais des proches du jeune homme affirment qu'il n'était pas armé.

Une enquête interne a été ouverte pour «déterminer si l'officier avait agi de manière appropriée ou non», a précisé M. Dotson.

Quelque trois cents personnes, selon les médias locaux, se sont rassemblées peu après sur place pour demander justice.

Les manifestants ont repris les slogans scandés en août dernier à Ferguson, une banlieue de Saint Louis, où Michael Brown un Noir de 18 ans non armé a été tué par un policier blanc de 28 ans.

Un grand jury doit décider d'ici mi-octobre s'il y a lieu de poursuivre ce dernier.

L'incident avait entraîné plusieurs jours de violentes émeutes raciales dans cette banlieue à majorité noire. La ville était devenue le symbole de l'inégalité de traitement dans le système judiciaire et policier dont les Noirs affirment être les victimes aux États-Unis.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer