Un juge américain octroie des droits à un homosexuel veuf

Un juge fédéral d'Arizona a décidé vendredi qu'un homosexuel veuf avait le... (PHOTO JOSH EDELSON, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO JOSH EDELSON, ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Un juge fédéral d'Arizona a décidé vendredi qu'un homosexuel veuf avait le droit de recevoir des prestations sociales dues aux époux même si cet État du sud-ouest américain ne reconnaît pas les mariages gais.

Fred McQuire avait épousé George Martinez, son compagnon pendant 45 ans et qui était comme lui un vétéran de la guerre du Vietnam, dans l'Etat voisin de Californie cet été, peu avant le décès de M. Martinez en août.

Comme l'Arizona ne reconnaît pas les mariages homosexuels, McQuire n'avait pu qualifier de «marié» son partenaire sur le certificat de décès et n'avait pas pu recevoir les prestations de retraites octroyées par l'État fédéral aux conjoints de défunts.

Vendredi, le juge John Sedwick a ordonné aux autorités de cet État de «préparer, émettre et accepter rapidement un certificat de décès pour (M. Martinez) qui le qualifie de 'marié' et mentionne son conjoint survivant comme étant Fred McQuire».

Il a noté que le revenu de M. McQuire, en mauvaise santé et incapable de travailler, devrait ainsi passer de 1300 à 4000 dollars par mois en raison du jugement.

«George sera très fier depuis là-haut», a dit M. McQuire à l'issue du jugement, cité par le quotidien Arizona Republic.

Si ce jugement ne concerne que MM. McQuire et Martinez et ne lève pas l'interdiction du mariage gai en vigueur en Arizona, le juge Sedwick a estimé que cette interdiction pourrait être levée, faisant référence à une série de jugements dans d'autres États américains qui l'ont jugée inconstitutionnelle.

«Seul un tribunal du Nevada et deux autres en Louisiane ont maintenu dans des décisions ces interdictions», a-t-il fait valoir.

Une décision clé de la Cour Suprême en juin 2013 avait accordé une victoire majeure aux couples homosexuels, en invalidant une loi fédérale qui définissait le mariage comme l'union entre un homme et une femme, permettant ainsi aux couple gais légalement mariés, ce qui est actuellement possible dans 19 États et dans le District de Columbia (Washington), d'obtenir les mêmes droits que les couples hétérosexuels. Elle s'était en revanche gardée de légaliser le mariage gai à l'échelle du pays qui reste une prérogative des États fédérés.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer