Une jeune femme meurt au festival Burning Man

Les participants au festival Burning Man doivent créer... (Photo JIM URQUHART, Reuters)

Agrandir

Les participants au festival Burning Man doivent créer une ville autonome éphémère au milieu du désert, avant de partir sans laisser de traces. Ci-dessus, une vue aérienne des installations pour l'événement.

Photo JIM URQUHART, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Une femme de 29 ans est morte jeudi après être tombée d'un bus au festival de contre-culture «Burning Man», dans le désert du Nevada ont indiqué les organisateurs jeudi.

«C'est un terrible accident», s'est désolée Marian Goodell, l'une des organisatrices de cet événement annuel qui s'organise autour d'une sculpture géante à forme humaine brûlée lors du festival.

Les organisateurs travaillent avec les enquêteurs (...) pour déterminer la série d'événements qui a mené à l'incident», ajoute le communiqué des organisateurs.

L'ouverture du festival, initialement prévue lundi, avait déjà été repoussée de quelques jours à la suite de pluies massives.

Le festival est né autour d'un feu de camp en 1986 à San Francisco, a grandi et s'est rapidement déplacé vers le Black Rock Desert du Nevada. Il est devenu une grosse opération attirant 50 000 personnes au moins chaque année. Les hippies des débuts ont été rejoints par beaucoup de millionnaires de la Silicon Valley ces dernières années.

L'événement célèbre l'autonomie, l'expression artistique et la vie en communauté: les participants doivent créer une ville autonome éphémère au milieu du désert, avant de partir sans laisser de traces.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer