La Cour suprême met en suspens le mariage homosexuel en Virginie

Un militant pour les droits des homosexuels agite... (Photo Saul LOEB, archives AFP)

Agrandir

Un militant pour les droits des homosexuels agite un drapeau arc-en-ciel devant la Cour suprême des États-Unis.

Photo Saul LOEB, archives AFP

Agence France-Presse
WASHINGTON

La Cour suprême des États-Unis a mis mercredi en suspens la possibilité de célébrer des mariages homosexuels en Virginie (est), une décision immédiatement regrettée par une organisation de défense des homosexuels.

La plus haute institution judiciaire des États-Unis a indiqué dans une décision de neuf lignes qu'elle suspendait l'arrêt pris le 28 juillet par une cour d'appel fédérale, qui autorisait de fait le mariage gai dans cet État proche de la capitale Washington.

Ce sursis à exécution sera maintenu ou non en fonction d'une décision ultérieure de la Cour suprême de se saisir du dossier.

La Cour suprême avait été saisie après qu'une cour d'appel de Richmond eut estimé qu'une interdiction du mariage homosexuel prônée par la Virginie violait la Constitution.

En vertu de cette décision, les mariages gais auraient pu commencer jeudi.

«Ceci met fin à l'espoir que l'égalité devant le mariage soit bientôt mise en place en Virginie», a regretté l'association de défense des droits des homosexuels Glaad.

La Virginie avait de fait interdit le mariage homosexuel en 2006 quand un amendement ajouté à sa Constitution, approuvé par 57 % des votants lors d'un référendum, précisait que les mariages devaient être célébrés exclusivement entre un homme et une femme.

Les lois sur le mariage sont votées au niveau de chaque État américain.

Mais dans une décision historique de juin 2013, la Cour Suprême a invalidé la Loi de défense du mariage, qui définissait le mariage comme l'union entre un homme et une femme, reconnaissant aux couples homosexuels les mêmes droits en termes de protections ou d'allocations qu'aux couples hétérosexuels.

Les mariages homosexuels ont été légalisés dans 19 des 50 États américains, en plus de la capitale Washington. Ils restent interdits principalement dans le sud du pays, plus conservateur.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer