Arthur, premier ouragan dans l'Atlantique

Arthur vu depuis la Station spatiale internationale (ISS).... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Arthur vu depuis la Station spatiale internationale (ISS).

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
MIAMI

L'ouragan Arthur, le premier de la saison dans l'Atlantique, se renforçait jeudi matin et menaçait de toucher dans la nuit de jeudi à vendredi les plages touristiques du sud-est des États-Unis, à la veille de la fête nationale du 4 juillet.

Arthur se trouvait à 240 kilomètres au sud-ouest de Cape Fear en Caroline du Nord, avec des vents violents pouvant souffler jusqu'à 130 kilomètres par heure, au lieu de 120 précédemment, a précisé le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami, dans son bulletin de 12 h GMT (8h à Montréal). Il devrait atteindre la côte dans la nuit de jeudi à vendredi.

Avec des vents inférieurs à 153 km/h, cet ouragan se situe dans la catégorie 1 de l'échelle de Saffir-Simpson.

Selon les médias américains, près d'un demi-million de visiteurs sont attendus sur les plages de Caroline du Nord et de Caroline du Sud à l'occasion du long week-end du 4 juillet, qui commémore la Déclaration d'indépendance des États-Unis le 4 juillet 1776, et l'ouragan risque de perturber leurs plans de vacances.

Arthur se déplaçait vers le nord à une vitesse de 15 km/h, mais les météorologues s'attendent à ce que sa vitesse s'accélère à l'approche de la terre ferme dans la nuit, ainsi que vendredi.

Entre 5 et 10 centimètres de précipitations pourraient s'abattre vendredi sur les côtes de la Floride et des États de Caroline du Nord et du Sud, pouvant aller jusqu'à 15 centimètres dans certains endroits, selon le NHC.

Les météorologues mettent en garde aussi contre de possibles montées des eaux, jusqu'à 1,2 mètre dans certains secteurs comme les plages populaires des Outer Banks en Caroline du Nord, et contre de potentielles tornades isolées.

Le gouverneur de l'État, Pat McCrory, a demandé à ses concitoyens de faire preuve de vigilance et de prudence.

Un avertissement d'ouragan est en vigueur pour presque toute la côte de la Caroline du Nord et les visiteurs de l'île Hatteras devaient tous avoir été évacués avant 5 h, jeudi matin. Il a aussi été conseillé aux résidants de quitter l'île. Une évacuation volontaire de l'île Ocraroke, qui n'est accessible que par traversier, a également été annoncée.

Les deux îles ne sont reliées à la Caroline du Nord que par une seule route qui est très vulnérable aux tempêtes.

Il s'agit du premier ouragan de la saison dans l'Atlantique, qui s'est ouverte le 1er juin et court jusqu'au 30 novembre.

Des avertissements de tempête étaient aussi en vigueur le long des côtes de la Caroline du Sud et de la Virginie.

Plus au nord, le traditionnel concert du 4 juillet de l'orchestre Boston Pops et le spectacle de feux d'artifice qui l'accompagne ont été devancés d'une journée, par mesure de précaution, et auront maintenant lieu jeudi.

En début de journée jeudi, Arthur se trouvait à 545 kilomètres au sud-ouest de Cape Hatteras et se déplaçait vers le nord à environ 15 kilomètres/heure, avec des vents soutenus de 120 kilomètres/heure.

Le Centre national des ouragans, à Miami, prédit qu'Arthur effleurera la côte de la Caroline du Nord vendredi matin, avec des vents de près de 140 kilomètres/heure. Il se dirigera ensuite vers les provinces maritimes, où il devrait toucher terre sous forme de tempête tropicale.

-Avec Associated Press




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer