Wisconsin: deux jeunes filles accusées de tentative de meurtre

Une des filles a expliqué aux détectives qu'elles... (PHOTO WIKIPÉDIA)

Agrandir

Une des filles a expliqué aux détectives qu'elles voulaient devenir des disciples de Slenderman (ci-dessus), une créature démoniaque mythologique qui les aurait ensuite accueillies dans son manoir, au coeur de la forêt.

PHOTO WIKIPÉDIA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
WAUKESHA, Wisconsin

Deux adolescentes américaines de 12 ans sont accusées d'avoir tenté de poignarder à mort une de leurs camarades, elle aussi âgée de 12 ans, afin de plaire à une créature mythologique découverte sur l'internet.

Les deux adolescentes ont été accusées de tentative de meurtre devant un tribunal pour adultes du Wisconsin. Elles pourraient écoper de peines de 60 ans de prison si elles sont reconnues coupables. Leur caution a été établie à 500 000 $ US chacune.

Des documents juridiques indiquent qu'elles planifiaient leur geste depuis plusieurs mois, avant de finalement passer aux actes samedi matin.

Une des filles a expliqué aux détectives qu'elles voulaient devenir des disciples de Slenderman, une créature démoniaque mythologique qui les aurait ensuite accueillies dans son manoir, au coeur de la forêt.

L'autre fille a dit aux policiers que Slenderman la visite dans ses rêves, que la créature peut lire dans ses pensées et qu'elle est capable de se téléporter.

La victime a été poignardée à 19 reprises; une blessure a raté une artère importante près du coeur par un millimètre. Elle était hospitalisée dans un état stable, samedi.

Les deux accusées ont comparu devant la justice menottées et portant des survêtements de prison. Les proches de l'une d'elles étaient en pleurs pendant que ceux de l'autre sont demeurés stoïques.

La victime aurait été attaquée dans un boisé, au terme d'une partie de cache-cache. Les deux accusées l'auraient abandonnée, gravement blessée, dans la forêt, mais la victime aurait réussi à se traîner jusqu'à un chemin où elle a été retrouvée par un cycliste. Elle a ensuite donné le nom d'une des deux autres filles à la police.

Les deux accusées reviendront devant la justice le 11 juin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer