Glissement de terrain près de Seattle: les autorités discrètes sur le bilan

Le bilan officiel du glissement de terrain qui... (Photo AP)

Agrandir

Le bilan officiel du glissement de terrain qui a frappé le village d'Oso, dans la région de Seattle, était vendredi de 17 morts identifiés et 90 disparus.

Photo AP

Agence France-Presse
Los Angeles

Les autorités se bornaient vendredi à répéter que le bilan du glissement de terrain qui a frappé le nord-ouest des États-Unis allait prochainement s'alourdir, sans pour autant donner de précisions chiffrées sur l'ampleur de la catastrophe.

Le bilan officiel du glissement de terrain qui a frappé le village d'Oso, dans la région de Seattle, était vendredi de 17 morts identifiés et 90 disparus. Mais les autorités avaient annoncé en début de semaine avoir localisé huit autres corps.

Jeudi matin, le chef des pompiers du comté de Snohomish, Travis Hots, avait assuré que le bilan allait s'alourdir «substantiellement» dans la journée. Mais vendredi, il n'a pu confirmer qu'un seul décès supplémentaire.

Il a cependant reconnu que d'autres corps avaient été extraits du bourbier, mais qu'ils étaient entre les mains de l'institut médico-légal et que seul ce dernier pouvait officialiser les décès.

«Les chiffres que je donne sont ceux de l'institut médico-légal. C'est la procédure», a-t-il dit, ajoutant qu'il devrait recevoir de nouveaux chiffres vendredi après-midi.

Interrogé à plusieurs reprises par la presse sur le report permanent de la communication des chiffres plusieurs fois promis, il a déclaré: «C'est une situation difficile pour les gens qui ont perdu leurs proches. Ce n'est pas aussi simple que de dire "Voilà les chiffres"».

Au moins 90 personnes manquent à l'appel à Oso, réduit à néant samedi par une coulée de boue dévastatrice, après l'effondrement d'une colline dans une rivière voisine.

Les quelque 200 secouristes professionnels et volontaires n'ont trouvé aucun survivant depuis samedi, malgré leurs efforts inlassables dans le bourbier de terre, de débris et d'arbres déracinés.

Une cinquantaine de foyers ont été rasés par la coulée de boue, qui a également coupé une autoroute et emporté de nombreux véhicules.

Pluie et vent étaient attendus vendredi, compliquant encore la tâche des équipes de secours. «Les temps est contre nous», a déclaré M. Hots. «La journée va être dure».




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer