Selfies dans le Bureau ovale

Thomas Wieder (lunettes), journaliste politique du Monde, suivait... (PHOTO DIFFUSÉE SUR TWITTER PAR THOMAS WIEDER)

Agrandir

Thomas Wieder (lunettes), journaliste politique du Monde, suivait le président Hollande lors de son déplacement à Washington.

PHOTO DIFFUSÉE SUR TWITTER PAR THOMAS WIEDER

À l'Élysée, les journalistes français se confondent en pirouettes protocolaires. À l'étranger, c'est une autre histoire: de passage à la Maison-Blanche avec le président français François Hollande, hier, des journalistes français ont suscité des haussements de sourcils en prenant une série d'egoportraits (selfies) avec leurs téléphones, tandis que François Hollande et Barack Obama étaient assis derrière eux dans le Bureau ovale.

Sur son compte Twitter, Thomas Wieder, journaliste politique du Monde, qui suivait François Hollande durant son déplacement à Washington, a diffusé un autoportrait pris devant la Maison-Blanche, puis un autre, avec les chefs d'État interloqués en arrière-plan.

«Et nous voilà dans le Bureau ovale (qui n'est en fait pas si grand)...», a-t-il commenté.

Le comportement d'écoliers des journalistes français n'est pas passé inaperçu. «La Maison-Blanche donne des consignes de calme à la presse française avant d'entrer dans le Bureau ovale», a twitté Laurence Haïm, correspondante de Canal+ à la Maison-Blanche.

Plus tard, Mme Haïm a signalé que la Maison-Blanche était «furieuse» et «n'avait pas du tout apprécié le journalisme gadget» de certains journalistes français.

«C'est quelque chose qui ne se fait pas du tout, a-t-elle dit dans son topo. Quand vous êtes journaliste à la Maison-Blanche, vous êtes le témoin du peuple, vous représentez la démocratie. En ce moment, à la West Wing, je peux vous dire que les selfies n'ont pas du tout été appréciés.»

Paul Lewis, correspondant à Washington du quotidien The Guardian, a twitté un simple commentaire sur les autoportraits: «Malaise.»

Sur Twitter, ces badineries ont provoqué des rires... et d'autres réactions moins amusées.

«"Journées du patrimoine» ou "sortie scolaire" ?», a lancé le professeur français et blogueur Nordine Nabili.

«Pouvez-vous nous dire de quelle couleur est le papier toilette?», a ironisé un autre abonné.

Des journalistes américains ont été interloqués par le comportement de leurs confrères français.

«La presse française est très excitée par le fait que ce type a pris un egoportrait avec Obama», a écrit Zeke Miller, reporter politique pour Time, également à la Maison-Blanche.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer