Une arme en métal aurait été imprimée en 3D

Le recours à l'impression 3D pour fabriquer des... (PHOTO ISSUE DE LA VIDÉO DE LA SOCIÉTÉ SOLID CONCEPTS)

Agrandir

Le recours à l'impression 3D pour fabriquer des armes n'est pas nouveau, mais le fait de les fabriquer en métal l'est.

PHOTO ISSUE DE LA VIDÉO DE LA SOCIÉTÉ SOLID CONCEPTS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Une entreprise américaine affirme être parvenue à fabriquer un pistolet en métal grâce à une imprimante 3D, dans une vidéo publiée vendredi montrant l'arme testée avec succès à plusieurs reprises.

Solid Concepts, basé en Californie, se décrit comme un leader mondial de l'impression en 3D, qui permet de fabriquer un produit réel à partir d'un ordinateur et d'une imprimante spécifique. La fabrication de ce pistolet, réplique du classique 1911, est toutefois très coûteuse et requiert davantage qu'une simple imprimante, avertit la société.

«Ca fonctionne très bien», affirme Solid Concepts, dans un blogue accompagnant la vidéo, précisant que l'arme a tiré une cinquantaine de coups, et atteint le centre d'une cible distante de plus de 25 mètres.

L'arme est composée de plus de 30 éléments fabriqués grâce à cette technologie en 3D, dont certains en acier inoxydable.

Les dirigeants de Solid Concepts précisent avoir utilisé la technologie dite du «frittage» au laser, qui consiste à chauffer une poudre, en l'occurrence métallique, pour agglomérer la matière.

Le recours à l'impression 3D pour fabriquer des armes n'est pas nouveau, mais le fait de les fabriquer en métal l'est.

Solid Concepts affirme que son système est légal, car l'entreprise dispose d'une licence fédérale pour la fabrication d'armes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer