Tornade en Oklahoma: le bilan revu à la baisse, au moins 24 morts

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert MACPHERSON
Agence France-Presse
Oklahoma City

Voitures renversées, bâtiments rasés, rues couvertes de débris: à Moore, près de 24 heures après le passage d'une tornade qui a fait au moins 24 morts, les secours cherchaient toujours mardi dans les décombres «quelques personnes» encore portées manquantes.

> La catastrophe en photos

Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

«À l'heure actuelle, nous avons la confirmation de 24 morts. Cela pourrait monter. La nuit dernière, environ 48 personnes étaient portées disparues. Parmi elles, toutes ont été retrouvées sauf quelques-unes, à Moore, que (les secouristes) cherchent toujours à localiser», a déclaré le chef de la police d'Oklahoma City, Bill Citty, lors d'une conférence de presse.

«Nous allons continuer à chercher jusqu'à ce que nous ayons retrouvé tout le monde», a assuré de son côté Craig Fugate, un responsable de l'agence fédérale de gestion des crises (Fema).

Mardi en milieu de matinée, une responsable des autorités médicales de l'Oklahoma avait confirmé un bilan provisoire de 24 morts, dont 9 enfants. De précédents bilans officiels évoquaient jusqu'à 91 morts, dont 20 enfants.

La tornade, large de trois kilomètres, a dévasté la ville, abattant les bâtiments, arrachant l'écorce des arbres, emportant les voitures et les camions, provoquant pannes de courant et coupures d'eau et laissant derrière elle un paysage de désolation.

«J'ai parcouru la zone ce matin», a déclaré le maire d'Oklahoma City, Mick Cornett: «L'impression qu'on en retire, c'est que personne ne pouvait survivre à ça...».

«Et pourtant, on sait que certains l'ont fait», a-t-il poursuivi: «On sait que des gens ont rampé sous les décombres --et on parle là de débris sur une hauteur de plus d'un mètre partout où votre regard peut porter». «C'était la mère de toutes les tempêtes», a conclu M. Cornett.

101 personnes retrouvées sous les décombres

Outre les 24 morts recensés, la tempête a également fait quelque 237 blessés, a quant à elle précisé Mary Fallin, gouverneure de l'État.

Cette dernière a toutefois souligné que le nombre précis des morts dus à cette tornade n'était pas encore connu: «Nous savons que des corps ont été amenés auprès des services du médecin légiste, mais nous avons aussi entendu qu'il pourrait y avoir des corps qui ont été emportés vers des funérariums locaux», a-t-elle expliqué.

Au cours de la nuit de lundi à mardi, 101 personnes ont par ailleurs été retrouvées vivantes dans les décombres.

Les services météo ont précisé que l'ouragan avait parcouru la zone pendant une quarantaine de minutes et que les habitants avaient été alertés «16 minutes» avant que la tornade ne se forme.

Ils ont classé la tornade «EF-4» sur une échelle allant jusqu'à 5, soit une vitesse de vents comprise entre 260 et 320 km/h. Elle se dirigeait mardi vers l'est et le nord-est et des tornades et de «violents orages» devaient se développer dans le sud-ouest de l'Arkansas, le nord-ouest de la Louisiane, montant progressivement vers l'Illinois et le Wisconsin, au nord du pays.

«Nous prions pour les habitants de l'Oklahoma aujourd'hui», a déclaré lors d'une allocution à la Maison-Blanche Barack Obama, qui avait décrété dès lundi soir l'état de catastrophe naturelle dans l'État. La ministre de la Sécurité intérieure Janet Napolitano s'y rendra mercredi.

«Une zone de guerre»

Selon la chaîne News.9, des abris d'urgence ont été installés à Oklahoma City, notamment dans des églises et les appels aux dons se multipliaient sur les réseaux sociaux.

Joe Jolly, un habitant de Moore, a indiqué à la radio publique NPR que son quartier ressemblait à «une zone de guerre»: «Je n'ai pratiquement plus de maison».

Steve Wilkerson a également perdu sa maison, mais se dit heureux que sa famille ait survécu. «Je vais tout reconstruire. Il faut continuer. Je veux juste souffler et pleurer, mais on doit être fort et continuer», a-t-il déclaré sur CNN.

Les tornades touchent souvent les plaines de l'Oklahoma, mais rarement les zones habitées comme lundi, même si la ville de Moore avait déjà été partiellement détruite par un phénomène de ce type en mai 1999, qui avait fait 41 morts.

Avec 1200 tornades en moyenne par an, les États-Unis sont le pays qui connaît la plus grande fréquence de ce phénomène météorologique dans le monde, selon l'agence nationale océanographique et atmosphérique américaine.

L'état d'urgence avait été déclaré dès dimanche pour 16 comtés de l'État.

Jeudi dernier, 10 tornades s'étaient abattues sur l'État voisin du Texas (sud), faisant au moins six morts et blessant des dizaines de personnes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer