Barack Obama: «le temps est venu» pour une réforme de l'immigration

Depuis sa réélection pour un second mandat en... (PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AFP)

Agrandir

Depuis sa réélection pour un second mandat en novembre dernier, avec un fort soutien de la communauté hispanique, Barack Obama a plaidé pour une réforme en profondeur du système d'immigration.

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AFP

Partager

Agence France-Presse
Washington

Le président américain Barack Obama a estimé lundi que le «temps était venu» pour une réforme de la politique d'immigration aux États-Unis, renouvelant son appel aux élus du Congrès à parvenir rapidement à un accord sur la question.

Lors d'une cérémonie à la Maison-Blanche en l'honneur d'un groupe de 28 immigrés venant d'acquérir la nationalité américaine, M. Obama a salué les récentes avancées entre républicains et démocrates en faveur d'une réforme du système d'immigration, et appelé les deux partis à «finir le travail».

«Nous savons depuis des années que notre système d'immigration est en panne, que nous ne faisons pas assez pour exploiter le talent et les ressources de ceux qui veulent travailler dur et trouver leur place en Amérique», a souligné le président.

«Après avoir évité le sujet pendant des années, le temps est venu de le régler une bonne fois pour toutes (...), le temps est venu de mettre en place une réforme de l'immigration complète et sensée», a-t-il insisté.

Rentré samedi à Washington d'un voyage officiel de quatre jours au Proche-Orient, M. Obama a ajouté qu'il souhaitait que le Congrès commence à débattre d'un projet de législation dès le mois prochain.

«Nous faisons des progrès, mais nous devons à présent finir le travail parce que cette question n'est pas nouvelle», a-t-il encore souligné.

Depuis sa réélection pour un second mandat en novembre dernier, avec un fort soutien de la communauté hispanique, M. Obama a plaidé pour une réforme en profondeur du système d'immigration.

Le président a rencontré des responsables républicains, et un groupe de huit sénateurs, issus des deux partis, a posé les bases pour un accord bipartite sur une proposition de loi visant à faire sortir de l'ombre les quelque 11 millions d'immigrés clandestins du pays.

Selon les sénateurs, ce projet ouvrirait notamment la voie à un éventuel accès à la nationalité américaine pour ces sans-papiers, et comporterait des mesures pour mieux sécuriser les frontières du pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer