É.-U.: deux pompiers tués par balle lors d'un incendie

Partager

Sur le même thème

John Kekis
Associated Press
Webster, New York

L'individu qui a tué deux pompiers lundi dans l'État de New York avait laissé une note dans laquelle il écrivait qu'il prévoyait faire ce qu'il préférait plus que tout, soit «tuer des gens», ont annoncé mardi les autorités policières.

L'homme armé a pris en embuscade quatre pompiers qui répondaient à un violent incendie tôt lundi matin, tuant deux d'entre eux avant de se suicider. La police a eu recours à un véhicule blindé pour évacuer plus de 30 résidants du secteur.

L'homme armé a tiré sur les pompiers quand ils sont arrivés sur les lieux de l'incendie dans la ville de Webster, près du lac Ontario, a déclaré le chef de police Gerald Pickering. Le premier policier arrivé sur place a traqué le suspect, avec qui il a échangé des coups de feu, selon les autorités.

«Il semble qu'il s'agissait d'une embuscade» tendue aux premiers répondants de l'incendie, a dit M. Pickering lors d'une conférence de presse.

La police a révélé par la suite que le tireur, un homme âgé de 62 ans, avait purgé une peine de prison de 17 ans pour le meurtre de sa grand-mère.

Selon M. Pickering, le suspect, William Spengler, a été retrouvé mort après s'être lui-même infligé des blessures par balle à la tête.

Le suspect, William Spengler, a été retrouvé mort... (PHOTO REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Le suspect, William Spengler, a été retrouvé mort après s'être lui-même infligé des blessures par balle à la tête.

PHOTO REUTERS

La police affirme que le tireur a volontairement mis le feu à une maison et à une voiture pour attirer les pompiers chez lui. Quand les pompiers sont arrivés, il a ouvert le feu, probablement avec une carabine.

Les deux pompiers qui ont survécu à la fusillade ont été hospitalisés. Un policier en congé qui passait par là en voiture a également été blessé par des éclats provenant des tirs, d'après M. Pickering.

«Ces gens se sont levés au milieu de la nuit pour éteindre l'incendie. Ils ne s'attendaient pas à être visés par des tirs et à se faire tuer», a dit le chef de police.

Quatre maisons ont été détruites et quatre autres ont été endommagées par l'incendie, selon les autorités.

Le service de sécurité incendie a été alerté tôt lundi matin qu'une voiture et une maison avaient pris feu sur une étroite péninsule, a précisé le shérif du comté de Monroe, Patrick O'Flynn.

Deux pompiers sont arrivés sur les lieux à bord d'un camion de service, tandis que les deux autres sont arrivés dans leur propre véhicule, d'après M. Pickering. Quand l'homme armé s'est mis à tirer, l'un des blessés à réussi à s'enfuir, mais les autres n'ont pas pu partir à cause de l'intensité des tirs.

Un véhicule de police blindé a été utilisé pour récupérer les corps des deux pompiers. Le véhicule a ensuite servi à évacuer 33 résidants des environs, selon le chef de police.

Les deux pompiers blessés sont conscients et alertes, et ils devraient se remettre de leurs blessures.

La fusillade est survenue dans une communauté très fréquentée par les amateurs de bateaux récréatifs, mais habituellement très calme à cette période de l'année.

«Nous recevons très peu d'appels de cet endroit», a dit M. Pickering. «Webster est une communauté géniale. Nous sommes une communauté sûre, et qu'une tragédie comme celle-ci nous arrive de cette façon est tout simplement terrible.»

Le shérif O'Flynn a déploré ces violences, qui surviennent un peu plus d'une semaine après la fusillade dans une école du Connecticut qui a fait 26 morts, dont 20 enfants.

«Il est triste de constater que cela est en train de devenir banal dans les communautés à travers le pays», a-t-il dit.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer