Affaire Petraeus: Paula Broadwell, biographe indiscrète

Lundi, le FBI a perquisitionné la maison de... (Photo: AP)

Agrandir

Lundi, le FBI a perquisitionné la maison de Mme Broadwell à Charlotte, en Caroline du Nord.

Photo: AP

Partager

Dossiers >

L'affaire Petraeus

International

L'affaire Petraeus

Directeur de la CIA et héros de guerre américain, David Petraeus a été contraint de démissionner en raison d'une liaison extraconjugale. Un scandale que plusieurs médias américains décrivent déjà comme la version du Pentagone du «Monicagate». »

Sur le même thème

(Los Angeles) Le directeur de la CIA, David Petraeus, a remis sa démission, vendredi, après avoir admis avoir eu une liaison extraconjugale avec sa biographe, Paula Broadwell. Une femme qui ne passait pas inaperçue dans l'entourage du général, rapporte notre correspondant, qui revient sur le premier scandale sexuel à secouer l'administration Obama.

Elle arrivait sur des bases militaires au coeur de l'Afghanistan avec des pantalons ajustés et des chemisiers moulants. Elle se vantait sur Facebook de son accès inédit au général David Petraeus, grand patron des forces armées dans ce pays en guerre.

Paula Broadwell ne passait pas inaperçue dans l'entourage du général, père de famille marié depuis 38 ans, dont elle rédigeait la biographie. Le duo allait souvent faire des sorties de course à pied à Washington ou en Afghanistan, et passait de longues heures à discuter dans les avions militaires.

«Les gens se posaient des questions, a confié une source militaire au Washington Post, cette semaine. Mais il était tellement vieux jeu et tellement droit que personne ne croyait que ça allait plus loin.»

Vendredi, David Petraeus, nommé l'an dernier directeur de la CIA par le président Obama, a remis sa démission après avoir reconnu avoir eu une liaison avec sa biographe. L'affaire était arrivée aux oreilles du FBI, l'été dernier, quand une amie de la famille Petraeus s'est mise à recevoir des courriels anonymes l'intimant de garder ses distances. Une enquête du FBI a révélé que c'est Mme Broadwell qui avait envoyé ces courriels.

Diplômée de l'académie militaire de West Point, tout comme Petraeus, Paula Broadwell, 40 ans, était jusqu'ici vue comme une mère de famille affairée qui se passionnait pour son sujet. Jadis élue «reine de beauté» de son école secondaire, Broadwell est une athlète disciplinée qui a notamment déjà participé à un triathlon Ironman, à Hawaii.

Thèse devenue biographie

Broadwell a rencontré Petraeus pour la première fois quand elle étudiait à la Harvard's Kennedy School of Government, en 2006. Plus tard, elle lui a demandé une entrevue pour la thèse qu'elle était en train de rédiger.

Le projet de thèse s'est transformé en projet de biographie sur l'homme dont Mme Broadwell était incapable de dire du mal, ou même de trouver des défauts.

Mariée au Dr Scott Broadwell, radiologue, Paula Broadwell habite à Charlotte, en Caroline-du-Nord. Le couple a deux enfants. Selon ABC News, Broadwell et sa famille sont actuellement en vacances.

Lundi dernier, avant que le scandale éclate, Mme Broadwell a publié un article intitulé «Les règles de vie du général David Petraeus» sur le site du magazine Newsweek.

L'une des règles expliquées par Petraeus va comme suit: «Nous faisons tous des erreurs. La clé est de les reconnaître et de les admettre, et ensuite d'enlever les rétroviseurs - continuez votre chemin, et évitez de les refaire.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer