Retrait de l'Afghanistan en 2014: Obama reste confiant

Le président Barack Obama s'est dit «confiant» mercredi dans le fait  que la... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Agence France-Presse
Washington

Le président Barack Obama s'est dit «confiant» mercredi dans le fait que la mission de combat américaine en Afghanistan se terminerait bien en 2014, malgré les récentes violences meurtrières qui se sont produites dans le pays.

«La guerre est quelque chose de très difficile, et ne se déroule jamais parfaitement. Mais grâce à l'opiniâtreté de nos équipes, je suis confiant dans le fait que nous allons pouvoir rester sur un chemin qui, d'ici à la fin de 2014, verra nos soldats se retirer et ne plus être dans un rôle de combat», a affirmé M. Obama dans un entretien à la télévision ABC.

Trente personnes, dont deux soldats de l'Otan, sont mortes et au moins 200 autres ont été blessées depuis la semaine dernière dans des émeutes, attaques ou attentats antiaméricains liés à l'incinération par des soldats américains d'exemplaires du Coran dans la base de Bagram.

Les Etats-Unis ont présenté leurs excuses pour l'incinération des Corans et expliqué que le geste des soldats n'avait pas été intentionnel.

M. Obama, qui a lui-même écrit une lettre d'excuses au président afghan Hamid Karzaï, a estimé que cela avait «calmé les choses».

«Nous ne sommes pas encore tirés d'affaire. Mais quelle que soit la décision que je prends, en sollicitant les recommandations de gens qui sont sur le terrain, c'est pour protéger du mieux possible nos (soldats) et faire en sorte qu'ils puissent accomplir leur mission», a ajouté le président.

Candidat à sa réélection en novembre prochain, M. Obama a été critiqué, notamment par certains de ses adversaires républicains, pour avoir présenté ses excuses alors même que des Américains ont été tués dans ces violences. «La politique politicienne ou le passage à la loupe de ces décisions, ça ne me préoccupe pas», a-t-il répondu.

«Aussi difficile que l'Afghanistan ait été, nous effectuons des progrès grâce au dévouement extraordinaire de nos soldats et soldates», a assuré M. Obama.

«L'écrasante majorité des soldats afghans a accueilli à bras ouverts notre formation et notre partenariat, et en a bénéficié», a poursuivi le président, qui a accordé cet entretien avant de participer à un dîner à la Maison-Blanche en présence de 78 militaires ou anciens militaires ayant été déployés pendant la guerre en Irak (2003-2011).

Quelque 130.000 hommes de l'OTAN sont actuellement basés en Afghanistan, un nombre qui doit baisser graduellement jusqu'à la fin 2014. Seule une faible quantité de soldats étrangers resteront à partir de ce moment dans le pays, que les forces de sécurité afghanes (armée et police) seront alors censées contrôler totalement.

Le calendrier intermédiaire de retrait doit être finalisé par les chefs d'Etat et de gouvernement lors d'un sommet de l'OTAN à Chicago en mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer