Washington s'inquiète de l'arsenal nucléaire chinois

L'armée chinoise dispose aujourd'hui d'un énorme réseau souterrain... (Photo: Archives Reuters)

Agrandir

L'armée chinoise dispose aujourd'hui d'un énorme réseau souterrain destiné à abriter ses missiles nucléaires, une modernisation de l'arsenal nucléaire chinois qui inquiète les autorités américaines.

Photo: Archives Reuters

Agence France-Presse
Washington

L'existence d'un énorme réseau souterrain destiné à abriter des missiles nucléaires chinois suscite l'inquiétude du Congrès américain qui s'est alarmé vendredi d'un possible retard des États-Unis dans la modernisation de leur arsenal atomique.

«Ce réseau de tunnels, qui pourrait dépasser 5000 km de long, sert à transporter des armes et des forces nucléaires», a déclaré lors d'une audition le président de la sous-commission des forces stratégiques de la Chambre des représentants, le républicain Michael Turner, citant un récent rapport du ministère de la Défense.

«Au moment où nous nous efforçons de rendre notre armement nucléaire plus transparent, la Chine construit ce système souterrain afin de rendre son arsenal nucléaire encore plus opaque», a dénoncé M. Turner.

Des experts invités à donner leur avis sur la modernisation des arsenaux nucléaires en Chine et en Russie ont également fait part de leur inquiétude à propos de ce réseau, dont l'existence a été révélée par la presse officielle chinoise fin 2009. Il permettrait à Pékin d'effectuer une contre-attaque nucléaire en cas de frappe de son territoire.

«Cela dépasse presque l'entendement», a commenté Mark Schneider, du National Institute for Public Policy. Ce réseau souterrain «a des implications énormes quant à la vision de la guerre nucléaire (des Chinois) et de la capacité de survie de leurs systèmes et de leurs dirigeants».

Pour les États-Unis, il serait «pratiquement impossible de viser une chose pareille, quelle que soit la quantité d'armes nucléaires que l'on a».

Richard Fisher, de l'International Assessment and Strategy Center, a estimé que ce réseau pouvait permettre à l'armée chinoise de dissimuler son armement. «Savons-nous vraiment combien de missiles les Chinois ont aujourd'hui?» s'est-il interrogé.

Le président de la sous-commission parlementaire s'est inquiété des réductions de dépenses envisagées à Washington, qui risquent selon lui de bloquer la modernisation de l'arsenal américain.

Les États-Unis ne doivent pas prendre le risque que «la Russie et la Chine modernisent leur arsenal nucléaire pendant que nous restons les bras croisés en nous contentant d'entretenir nos forces nucléaires vieillissantes», a-t-il plaidé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer