Bachmann rétablirait le tabou homosexuel dans l'armée

Michele Bachmann, candidate à l'investiture républicaine pour la... (Photo: AP)

Agrandir

Michele Bachmann, candidate à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2012.

Photo: AP

Agence France-Presse
Washington

Michele Bachmann, candidate à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine de 2012, rétablirait l'obligation pour les homosexuels servant dans l'armée de taire leur orientation sexuelle si elle était élue, a-t-elle dit dimanche.

Mme Bachmann, l'une des figures de proue du mouvement ultraconservateur «tea party», a remporté samedi une élection-test entre candidats à l'investiture républicaine.

Interrogée sur CNN dimanche, elle a expliqué que si elle était élue, elle remettrait en vigueur la loi controversée «Don't ask, don't tell» qui oblige les militaires homosexuels à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi, mais qui doit être abrogée le 20 septembre.

Cette loi, adoptée en 1993, «a très bien fonctionné», a déclaré Mme Bachmann sur CNN. Interrogée pour savoir si elle la remettrait en vigueur, elle a répondu: «ce serait en consultation avec nos commandants, mais oui, probablement».

Mme Bachmann est dans le collimateur de la communauté homosexuelle à la suite d'information selon lesquelles le centre chrétien de conseil dirigé par son mari proposerait des programmes pour changer l'orientation sexuelle des homosexuels.

L'Iowa, où se tenait l'élection-test remportée samedi par Mme Bachmann, compte parmi les six États américains sur cinquante à autoriser les unions homosexuelles.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer