MH370: fin des recherches de débris à La Réunion

Des débris ayant échoué sur une plage à... (PHOTO JACKY NAEGELEN, REUTERS)

Agrandir

Des débris ayant échoué sur une plage à Saint-Denis, sur l'île La Réunion, le 3 août.

PHOTO JACKY NAEGELEN, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vol MH370

International

Vol MH370

Disparu des radars en mars 2014 avec 239 personnes à bord, le vol MH370 de Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour Pékin ne s'est jamais rendu dans la capitale chinoise. Ayant changé son plan de vol et mis le cap vers l'ouest, le Boeing 777, dont on n'a toujours aucune trace, se serait abîmé dans l'océan Indien, selon les autorités malaisiennes. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
SAINT-DENIS DE LA RÉUNION

La France a suspendu lundi comme prévu la recherche d'éventuels débris du vol MH370, dont un fragment a été retrouvé fin juillet sur une plage de La Réunion, mais maintient un dispositif de «vigilance» près de cette île de l'océan Indien.

Les recherches n'ayant «permis d'identifier aucun élément susceptible d'avoir un lien avec un avion», le «dispositif évolue vers une posture de vigilance attentive», a annoncé lundi Dominique Sorain, le représentant de l'État sur cette île française, dans un communiqué.

Après la découverte le 29 juillet d'un morceau d'aile ensuite identifié par la Malaisie comme appartenant au Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu en mars 2014, l'État français avait activé un large dispositif de recherches en mer et au sol.

Pendant dix jours, les recherches ont porté sur une zone maritime totale de 10 000 km2 et des patrouilles terrestres ont sillonné tout le littoral est de l'île.

En l'absence de nouvelle découverte significative, l'État maintient des moyens de vigilance et appelle «les usagers de la mer et les navigateurs aériens» à «rapporter toute observation suspecte», a précisé la préfecture.

Le vol MH370 de la Malaysia Airlines a disparu le 8 mars 2014 alors qu'il effectuait la liaison Kuala Lumpur - Pékin avec 239 personnes à son bord. Le morceau d'aile, un flaperon, découvert à la Réunion, est à ce jour le seul débris formellement identifié de l'appareil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer