Le caméraman américain infecté par l'Ebola rapatrié

Ashoka Mukpo, un caméraman indépendant recruté mardi par... (PHOTO PASCAL GUYOT, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Ashoka Mukpo, un caméraman indépendant recruté mardi par la chaîne de télévision américaine NBC, était en quarantaine depuis mercredi dans un centre de traitement d'Ebola de l'ONG Médecins sans frontières (MSF), à la limite est de la capitale libérienne.

PHOTO PASCAL GUYOT, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Virus Ebola
Virus Ebola

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola s'est déclarée au début de l'année 2014 en Guinée avant de gagner le Liberia puis la Sierra Leone. Le virus mortel touche de plus en plus de personnes. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le caméraman américain qui a contracté le virus Ebola au Liberia est arrivé lundi aux États-Unis pour y être soigné, selon la chaîne NBC.

L'avion transportant Ashoka Mukpo, 33 ans, a quitté dimanche la capitale libérienne Monrovia et effectué une brève escale à Bangor (Maine), avant de se diriger vers le Centre médical du Nebraska, a précisé NBC.

Ashoka Mukpo, un caméraman indépendant recruté mardi par la chaîne de télévision américaine NBC, était en quarantaine depuis mercredi dans un centre de traitement d'Ebola de l'ONG Médecins sans frontières (MSF), à la limite est de la capitale libérienne.

Le Centre médical du Nebraska est actuellement l'un des rares établissements américains capables d'accueillir des patients touchés par l'Ebola, et est déjà parvenu à guérir un médecin également contaminé par la fièvre hémorragique au Liberia.

Il s'agit du quatrième Américain contaminé dans ce pays et du premier journaliste étranger atteint depuis le début de l'épidémie, qui a emporté plusieurs journalistes locaux. Un cinquième Américain avait été infecté en Sierra Leone.

Ashoka Mukpo a «très bon moral» et, signe positif, peut se nourrir et boire sans assistance, a rapporté la journaliste spécialiste des affaires médicales de NBC News, Nancy Snyderman.

Il ne se sent «pas si malade», a ajouté son père, Mitchell Levy.

La présidente de la chaîne NBC News Deborah Turness a précisé vendredi que les membres de l'équipe qui travaillaient avec Ashoka Mukpo seraient également rapatriés et placés en quarantaine, même s'ils ne présentaient aucun symptôme pour l'heure.

Le Liberia est le pays le plus touché par la fièvre hémorragique Ebola, comptant près des deux tiers des quelque 3300 morts qu'a faits l'épidémie en Afrique de l'Ouest.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer