Ebola : l'OMS se penche sur l'usage du médicament expérimental

L'OMS a annoncé qu'elle allait saisir un groupe... (Photo Reuters)

Agrandir

L'OMS a annoncé qu'elle allait saisir un groupe d'experts sur les questions d'éthique quant à l'usage éventuel d'un médicament expérimental contre le virus Ebola.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Virus Ebola
Virus Ebola

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola s'est déclarée au début de l'année 2014 en Guinée avant de gagner le Liberia puis la Sierra Leone. Le virus mortel touche de plus en plus de personnes. »

Agence France-Presse
GENÈVE

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi qu'elle allait saisir un groupe d'experts sur les questions d'éthique quant à l'usage éventuel d'un médicament expérimental mis au point aux États-Unis contre la fièvre hémorragique Ebola.

Le traitement à l'aide de ce médicament ayant donné des résultats positifs sur deux personnes atteintes du virus aux États-Unis, a conduit des experts à conseiller d'y avoir recours pour lutter contre l'épidémie. Le médicament, qui n'avait jamais été testé sur un être humain jusqu'alors, n'a pas reçu l'agrément des autorités médicales.

Ce nouveau traitement appelé ZMapp est développé par la firme Mapp Biopharmaceutical de San Diego (Californie) en collaboration avec la société canadienne Defyrus.

«Nous sommes devant une situation inhabituelle. Nous avons une maladie avec un niveau élevé de mortalité sans aucun vaccin approuvé et certifié», a souligné la Dre Marie Paule Kieny, directrice générale adjointe de l'OMS. «Nous devons demander à des spécialistes de l'éthique médicale de nous donner des lignes de conduite pour une politique responsable».

Les principes fondamentaux sont de savoir si un médicament est sans danger, grâce à des essais sur l'homme, et ensuite de mener des études en généralisant son emploi et en définissant comment l'utiliser, souligne l'OMS.

«La sécurité est la préoccupation première», ajoute le communiqué. L'organisation, dont le siège est à Genève, souligne également que de petites quantités de ce médicament sont actuellement disponibles et qu'il faudrait choisir à qui l'administrer.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'Ebola a fait 932 victimes

    Afrique

    L'Ebola a fait 932 victimes

    L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a tué 932 personnes en Afrique, selon un nouveau bilan diffusé mercredi par l'Organisation mondiale de la... »

  • L'Espagne rapatrie un missionnaire atteint d'Ebola

    Virus Ebola

    L'Espagne rapatrie un missionnaire atteint d'Ebola

    L'Espagne a envoyé un avion mercredi pour rapatrier un missionnaire espagnol de 75 ans, très affaibli après avoir contracté au Liberia le virus Ebola... »

  • Ebola: l'alerte maximale déclenchée aux États-Unis

    Santé

    Ebola: l'alerte maximale déclenchée aux États-Unis

    Les autorités sanitaires américaines ont porté mercredi leur alerte sanitaire au niveau 1, le plus élevé, pour mieux répondre à l'épidémie d'Ebola, a... »

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer