L'Ukraine ouvre une enquête pour «terrorisme» après la mort d'un observateur de l'OSCE

Une mine a explosé au passage d'une patrouille... (Photo Alexander Ermochenko, REUTERS)

Agrandir

Une mine a explosé au passage d'une patrouille de l'OSCE, tuant un médecin américain de l'organisation et blessant deux autres observateurs, un Tchèque et un Allemand.

Photo Alexander Ermochenko, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Consultez notre dossier sur la crise ukrainienne. »

Agence France-Presse
Kiev

L'Ukraine a ouvert une enquête pour «terrorisme» lundi après la mort la veille d'un observateur américain de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) tué par une mine dans l'est séparatiste du pays.

Les services spéciaux ukrainiens (SBU) ont indiqué dans un communiqué enquêter sur cette explosion qu'ils assimilent à un «acte de terrorisme ayant provoqué la mort».

L'incident a eu lieu dimanche près du village de Prychyb, dans une zone contrôlée par les rebelles prorusses, dans la région séparatiste de Lougansk.

Une mine a explosé au passage d'une patrouille de l'OSCE, tuant un médecin américain de l'organisation et blessant deux autres observateurs, un Tchèque et un Allemand.

C'est la première victime que déplore la mission d'observation spéciale (SMM) de l'OSCE en Ukraine depuis son déploiement il y a plus de trois ans dans cette région où elle est chargée de veiller au respect des accords de paix.

Un porte-parole des autorités locales séparatistes a indiqué à l'AFP que le véhicule avait touché une mine anti-char.

Un photographe de l'AFP a pu observer les restes du véhicule, au plancher complètement détruit par l'explosion qui a également dégagé le moteur de son emplacement.

Selon l'armée ukrainienne, il n'y avait pas d'affrontements dans cette zone au moment de l'explosion.

Le président ukrainien Petro Porochenko a exprimé ses condoléances aux proches de la victime, assurant que «ce crime doit absolument être élucidé et ceux qui en sont responsables doivent être punis».

Quelque 600 observateurs de l'OSCE sont chargés de contrôler le respect des accords de paix dans l'est rebelle de l'Ukraine, où plus de 10 000 personnes ont été tuées depuis le déclenchement du conflit en avril 2014.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Un observateur américain tué en Ukraine

    Monde

    Un observateur américain tué en Ukraine

    L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a annoncé dimanche qu'un de ses observateurs, un Américain, avait été tué dans... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer