Deux soldats tués dans l'est de l'Ukraine

Une nouvelle trêve a été instaurée le 15... (Photo ANATOLII STEPANOV, AFP)

Agrandir

Une nouvelle trêve a été instaurée le 15 février dans l'Est séparatiste, mais des accrochages meurtriers s'y poursuivent quasi quotidiennement.

Photo ANATOLII STEPANOV, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Consultez notre dossier sur la crise ukrainienne. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
KIEV

Deux soldats ont été tués au cours des dernières 24 heures dans l'est séparatiste prorusse de l'Ukraine, où des incidents meurtriers continuent de ponctuer la trêve instaurée à la mi-février, a annoncé samedi un porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko.

«Ces dernières 24 heures, suite à des actions militaires et à des provocations, nous avons perdu deux soldats ukrainiens, 14 autres ont été blessés à divers degrés», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

«Nous avons principalement subi ces pertes dans la direction de Donetsk», a-t-il précisé, ajoutant que la situation dans la zone de conflit restait «tendue».

Trois autres civils ont par ailleurs été blessés dans différentes villes de l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités ukrainiennes.

Les rebelles ont de leur côté fait état de cinq civils blessés, dont une fillette de 12 ans, à Gorlivka, ville sous leur contrôle à proximité de Donetsk, selon l'agence de presse des séparatistes.

Dans son rapport publié vendredi soir, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui dispose d'une mission de surveillance sur le terrain, a indiqué que la situation dans la ville de Donetsk «semblait relativement calme, avec seulement des explosions sporadiques».

À Gorlivka, l'OSCE a rencontré des habitants qui ont dénoncé des bombardements, ayant fait des victimes. La mission n'a cependant pas pu confirmer elle-même s'il y avait eu des morts.

Plus de 6800 personnes, principalement des civils, ont péri dans l'est de l'Ukraine depuis le début du conflit entre rebelles prorusses et forces ukrainiennes en avril 2014.

Une nouvelle trêve a été instaurée le 15 février dans l'Est séparatiste, mais des accrochages meurtriers s'y poursuivent quasi quotidiennement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer