Réunion ministérielle France-Allemagne-Ukraine-Russie lundi

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius... (PHOTO LIONEL BONAVENTURE, AFP)

Agrandir

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius

PHOTO LIONEL BONAVENTURE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
PARIS

Les chefs de la diplomatie ukrainien, russe, allemand et français se réuniront lundi soir à Berlin pour examiner le suivi des accords de paix de Minsk de février sur la crise ukrainienne, a annoncé mercredi le ministre français Laurent Fabius.

Après une réunion lundi à Barcelone, «je serai le soir a Berlin» a déclaré M. Fabius. Son service de presse a précisé qu'il s'agissait d'une réunion sur le format dit «Normandie», allusion à la première rencontre à quatre (Ukraine-Russie-France-Allemagne) lors des commémorations du débarquement de Normandie le 6 juin 2014.

«La situation est très tendue», a affirmé le ministre des Affaires étrangères ukrainien Pavlo Klimkine à l'issue de sa rencontre à Paris avec M. Fabius alors que deux soldats ukrainiens et un combattant rebelle ont été tués en 24 heures dans l'est séparatiste de l'Ukraine. «Il y a encore des centaines d'otages», a-t-il ajouté.

«Nous sommes pleinement engagés dans la mise en oeuvre de l'accord de Minsk», a-t-il poursuivi regrettant que les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ne puissent contrôler «efficacement» les zones prorusses de Donetsk et Lougansk.

M. Fabius a, lui, estimé qu'il y avait «eu un certain nombre de progrès réalisés dans la mise en oeuvre du paquet de mesures de Minsk du 12 février, sur le terrain, pour le cessez-le-feu, malgré de trop nombreuses violations sur le retrait des armes lourdes».

Le ministre français a ajouté que le président ukrainien Petro Porochenko effectuera une visite à Paris le 22 avril.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer