Les séparatistes prorusses soumettent leurs propositions avant un sommet pour la paix

Cette rencontre précédait un sommet prévu pour mercredi... (Photo Gleb Garanich, Reuters)

Agrandir

Cette rencontre précédait un sommet prévu pour mercredi à Minsk pour tenter de mettre un terme au conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait plus de 5300 morts en dix mois.

Photo Gleb Garanich, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
MINSK

Les séparatistes prorusses ont soumis mardi leurs propositions de règlement au Groupe de contact composé de représentants de Kiev, de Moscou et de l'OSCE au cours de pourparlers à Minsk qui se sont terminés après deux heures de discussions.

«Nous avons soumis aux participants du Groupe de contact un projet de protocole qui prévoit une série de mesures en vue d'un règlement politique et militaire», a déclaré l'émissaire de la république autoproclamée de Donetsk Denis Pouchiline cité sur le site internet séparatiste officiel.

«Le Groupe de contact a promis de donner une réponse», a-t-il ajouté sans préciser les détails de leurs propositions.

«Il est trop tôt pour parler d'un cessez-le-feu», a-t-il souligné.

Après deux heures de discussions, l'ex-président ukrainien Léonid Koutchma, l'ambassadeur de Russie à Kiev Mikhaïl Zourabov, la représentante de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe Heidi Tagliavini et les émissaires des deux républiques séparatistes d'Ukraine orientale, Denis Pouchiline et Vladislav Deïnego, ont quitté une résidence officielle de la capitale bélarusse, a constaté un journaliste de l'AFP.

Cette rencontre précédait un sommet prévu pour mercredi à Minsk entre les présidents russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel pour tenter de mettre un terme au conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait plus de 5300 morts en dix mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer