Ukraine: Merkel s'entretient avec Poutine et Porochenko

La chancelière allemande Angela Merkel reste l'interlocutrice de... (Photo Regis Duvignau, Archives Reuters)

Agrandir

La chancelière allemande Angela Merkel reste l'interlocutrice de choix entre l'Ukraine de Petro Porochenko (au centre) et la Russie de Vladimir Poutine (à droite).

Photo Regis Duvignau, Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
BERLIN

La chancelière allemande Angela Merkel s'est entretenue samedi avec les présidents ukrainien Petro Porochenko et russe Vladimir Poutine sur la situation en Ukraine, a annoncé le porte-parole du gouvernement allemand.

Ces deux entretiens interviennent à l'avant-veille d'une rencontre, lundi à Berlin, des ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, allemand et français.

La situation en Ukraine et l'application des accords de Minsk ont été au coeur de ces deux entretiens, indique dans un communiqué Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement.

«La chancelière s'est montrée préoccupée par les tensions persistantes et la situation humanitaire dans l'est de l'Ukraine», selon M. Seibert.

Auprès de M. Porochenko, la chancelière a souligné son adhésion au principe d'une prochaine rencontre des chefs d'État ou de gouvernement dans le cadre du format dit «de Normandie» (Russie, Ukraine, France et Allemagne), tout en insistant sur la nécessité de «progrès concrets».

Le président Porochenko avait annoncé fin décembre la tenue d'un sommet dans le format «de Normandie» le 15 janvier à Astana, capitale du Kazakhstan. Mme Merkel avait souligné jeudi que la date de cette rencontre était encore à confirmer «après les discussions prévues dans les prochains jours».

«Un rapprochement substantiel des positions sur un cessez-le-feu et l'établissement d'une ligne de démarcation sont nécessaires», écrit encore M. Seibert.

Auprès de M. Poutine, Mme Merkel a également souhaité que chaque partie contribue «rapidement à ce que des progrès soient faits sur la base des accords de Minsk», signés en septembre dernier.

Sur ce point, Moscou doit user de son influence sur les séparatistes prorusses, déclare encore M. Seibert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer