Washington interdit tout commerce avec la Crimée

Le président russe Vladimir Poutine.... (PHOTO ALEXEI DRUZHINNIN, AP)

Agrandir

Le président russe Vladimir Poutine.

PHOTO ALEXEI DRUZHINNIN, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis ont renforcé vendredi leurs sanctions visant les mouvements séparatistes russes en Ukraine en interdisant les échanges commerciaux avec la Crimée, région annexée en mars par Moscou, a annoncé le président Barack Obama.

Le décret présidentiel interdit tout échange de «biens, de technologies et de services» en direction ou en provenance de cette région, a indiqué M. Obama au lendemain de sanctions similaires prises par l'Union européenne.

«J'appelle à nouveau la Russie à cesser son occupation et ses tentatives d'annexion de la Crimée [et] à cesser son soutien aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine», a déclaré le président américain dans un communiqué.

L'Union européenne avait, elle aussi, interdit jeudi tout investissement dans cette région annexée en mars par la Russie après un référendum controversé.

«Mon administration continuera à travailler étroitement avec ses alliés et partenaires en Europe et sur le globe pour [...] soutenir la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine», a ajouté M. Obama.

Dans le même temps, le Trésor américain a ajouté vendredi à sa liste noire une vingtaine de leaders séparatistes en Ukraine qui sont accusés de «saper» la stabilité du pays avec le soutien de la Russie.

Au total, 24 responsables ukrainiens ou russes et leurs milices sont sanctionnés pour leur rôle à la tête notamment de la république séparatiste de Donetsk et voient notamment leurs éventuels avoirs aux États unis gelés.

Vendredi, les efforts de paix s'enlisaient en Ukraine où cinq soldats ont été tués en 24 heures dans l'Est séparatiste prorusse, malgré l'appel du chef de la diplomatie allemande à reprendre dès dimanche les pourparlers de paix à Minsk.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer